Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog politico-juridique

ETATS UNIS D'AMERIQUE/AFRIQUE: LE NOUVEL ORDRE MONDIAL OU LA RENAISSANCE DE L'AFRIQUE NOIRE KEMITE [4].

Publié le 1 Septembre 2014 par Nick de Bessou

LES EFFETS PERVERS ET TRAGIQUES DU RACISME, FASCISME ET L'INCONSCIENCE NAIVE DES AFRICAINS!

LES EFFETS PERVERS ET TRAGIQUES DU RACISME, FASCISME ET L'INCONSCIENCE NAIVE DES AFRICAINS!

ÉTATS UNIS D’AMÉRIQUE/AFRIQUE : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL OU LA RENAISSANCE DE L’AFRIQUE NOIRE KÉMITE ! [4].

POURQUOI LES AFRICAINS ET LEURS DESCENDANTS SONT-ILS VICTIMES DU RACISME ET DU FASCISME ?

L’IMPÉRATIVE NÉCESSITÉ DE CRÉER UN ÉTAT PANAFRICAIN COMME L’ISRAEL EST POUR LES JUIFS !

 

[Dossier spécial et exclusif du FDRC].

[Quatrième partie].

(Paresseux intellectuels et âmes sensibles, s’abstenir SVP !).

 

Le racisme n’est point une invention des américains encore moins des anciens immigrés et colons européens installés aux Etats Unis d’Amérique. Il est certes vrai que les Etats Unis d’Amérique se sont lamentablement fait remarquer de par leur position ou posture ou attitude raciste envers la communauté afro-américaine depuis la traite négrière, en passant par la période de l’abolition de l’esclavage, la guerre de sécession entre le sud esclavagiste et le nord libéral et ouvert aux libertés individuelles et constitutionnelles des anciens esclaves, la guerre du Viêt-Nam, l’incident du bus impliquant la jeune Rosa Park en 1955, la grande marche des afro-américains réunissant un million de participants ( One Million March on Washington), les différentes activités en faveur des droits civiques sous la houlette des révérends Martin Luther King, Jesse Jackson, les assassinats de Martin Luther King et Malcom X sans oublier le lynchage des afro-américains ou les assassinats programmés ou les crimes racialement motivés aux mains des fascistes et autres groupes suprématistes tels le KKK, la Police locale ou fédérale (Ségrégation)….

Les Etats Unis deviennent le pays-continent par excellence dans lequel les noirs furent et sont encore le plus victimes du racisme dans toutes ses formes, malgré la présidence d’un des leurs, en l’occurrence le Président Barack Hussein Obama, d’origine kenyane.

L’on croyait le racisme derrière les Etats Unis ou définitivement enterré, ce fut une fausse et erronée assertion !

La présence d’Obama n’a en aucun changé l’attitude de ces racistes et suprématistes américains (Assassinat de Trayvon Martin et bien d’autres afro-américains à cause de la couleur de leur peau). La présence d’Obama aux affaires est plus une affaire politique politisée afin de distraire les afro-américains et la communauté internationale. Ils furent forcés de laisser faire les choses afin de démontrer leur « bonne foi » quant à leur attitude raciste congénitale.

Les candidats aux présidentielles américaines opposés à Obama furent soit des has been ou des personnes d’un certain âge ne pouvant même pas terminer leur premier mandat de 4 ans à cause de leur âge avancé ou de leur état de santé (Le Sénateur John Mc Cain).

Obama fut un choix imposé aux américains car il fallut satisfaire deux objectifs pour le maintien des Etats Unis comme leader mondial, à savoir un leader charismatique, jeune et capable d’imposer la présence militaire et économique du pays dans le monde entier (hégémonie occidentale) et surtout de laisser/faire croire que les Etats Unis d’Amérique avaient résolument tourné dos au racisme institutionnalisé (élection plébiscitée d’Obama de Novembre 2008, faisant de lui le 44e Président des Etats Unis d’Amérique).

En réalité, la vieille garde est encore et toujours au contrôle par des canaux subtils, à savoir le Congrès et le lobby juif. Ce sont eux qui dictent en sourdine la politique étrangère des Etats Unis d’Amérique. Le Président Obama est en réalité un figurant pour faire beau et aussi otage ou victime d’une politique raciste et suprématiste utilisant son image, son charisme et ses talents de grand orateur afin de rallier la communauté noire autour de lui, surtout autour des Etats Unis d’Amérique, traversant une période dite turbulente à cause du terrorisme international, la lutte contre le terrorisme dans le monde, les différentes interventions militaires de l’armée américaine dans  le monde, surtout dans le Moyen-Orient (Afghanistan, Iraq, Syrie) ou en dans la corne de l’Afrique (Somalie et Kenya), d’où l’installation d’une compagnie de l’armée américaine, baptisée AFRICOM, sans oublier la construction des ambassades et autres centres d’écoutes téléphoniques, d’espionnage, d’infiltration, de sabotage…

Pour une politique orientée vers l’annexion du continent africain pour des ressources naturelles pour le compte des multinationales occidentales, la militarisation de ce continent ne pouvait se faire sous la direction d’un Président blanc, ce qui  aurait créé des frustrations ou critiques ou des commentaires  adverses racistes et suprématistes ou tout autre. Pour une telle politique, il fallut un noir aux affaires afin de distraire ses propres frères africains. Ce fut aussi le même cas dans la nomination de Dame Fatou Bensouda, à la tête du Bureau du Procureur (CPI), suite au départ programmé de son prédécesseur, l’argentin Luis Moreno Ocampo en Juin 2012.

Ainsi, les africains ne pourront jamais indexer les européens ou les occidentaux quant à leurs traitements inhumains, dégradants, humiliants, deshumanisants, arbitraires aux mains de leurs propres frères et sœurs.

En clair, les occidentaux utilisent nos propres frères et sœurs afin d’assouvir leur désir ou leur ambitions hégémoniques et ce de façon subtile.

Le zèle de nos frères et sœurs aux affaires dans pareilles circonstances est le véritable cancer rongeant nos états et notre continent et au-delà détruit, déshumanise, dénature notre race, la race noire.

En d’autres termes, nous laissons grandes ouvertes les portes de la bergerie afin que le loup s’installe en toute quiétude. C’est aussi la raison pour laquelle nous soutenons que nous sommes les véritables bourreaux de nos propres populations, de la menace permanente et suicidaire planant sur nos états ou notre continent et au-delà de la survie de notre race, la plus ancienne de toutes les races.

Nous commettons subtilement, naïvement, délibérément le suicide collectif pour des postes administratifs, fortune, prestige et célébrité ou par pur égoïsme, ignorance et naïveté. Au finish, ce n’est point l’africain hissé aux affaires (Obama ou Fatou Bensouda) qui tire les ficelles, mais plutôt des suprématistes et autres multinationale tapis dans l’ombre qui le font pour l’unique survie de leur mode de vie ou du capitalisme ou pour leurs propres populations au détriment des nôtres. Telle est la triste réalité !

Naïveté légendaire ou ignorance ou illettrisme africain ou juste esclaves, aliénés culturels ou éternels adolescents et éternelles victimes du système éducatif occidental dénaturant et  deshumanisant la race noire ?

Telle est la plus grosse des équations à résoudre avant tout débat sur le réveil, l’éveil des africains et l’avènement d’un état panafricain !

 

En clair, le racisme est la chose la mieux partagée au sein de la philosophie occidentale. Le racisme n’est pas uniquement une affaire des américains mais communément  partagée par les caucasiens et autres groupes ethniques aux couleurs assimilées.

La France, autrefois abusivement décrite comme le pays des Lumières et du savoir, le pays des droits de l’homme et du citoyen, est encore et à nos jours le pays le plus raciste et foncièrement attaché aux pratiques esclavagistes.

C’est le seul pays, ancienne métropole des colonies ouest-africaines ou francophones, encore présent au cœur des décisions gouvernementales des états africains depuis la déclaration des indépendances des années 60.

La France n’est jamais partie (Indépendances des années 60), mais plutôt fit subtilement sa mue en se présentant comme un « partenaire privilégié » « pays coopérant » « pays ami » « pays partageant historiquement et linguistiquement nombreuses choses » (Coopération Nord-Sud et la Francophonie) ou « un partenaire économique et militaire » (BCEAO, BEAC et les camps/bases militaires à travers l’Afrique)…

IL N’Y A JAMAIS EU D’INDÉPENDANCES EN AFRIQUE FRANCOPHONE MAIS PLUTÔT UN CHANGEMENT DE STATUT D’ÉTATS COLONISÉS AUX ÉTATS COGÉRÉS PAR LA FRANCE ET SES VALETS LOCAUX !

En d’autres, nous n’avons aucun lien d’amitié ou de fraternité ou même de statut de personnes ou d’anciens indigènes égaux aux colons d’hier.

NOUS DEMEURONS TRISTEMENT DES  « NÈGRES ET NÉGRESSES » JAMAIS DES « AMIS OU PARTENAIRES PRIVILÉGIÉS » !

« Scandale - Bavure policière: Une famille ivoirienne victime d'une bavure policière raciste en France. Leur domicile vandalisé par la police

Publié le Jeudi 21 Août 2014.

 

Par IVOIREBUSINESS - Des policiers vandalisent le domicile de la famille Ossoué en banlieue parisienne, et partent sans s'excuser.

 

Diany Ossoué et son épouse ont encore du mal à digérer ce qui leur est arrivé, car les faits sont incroyables. Ils sont passés à deux doigts du drame.
Tout commence le 13 août à l'aube par une descente policière dans leur immeuble d'Argenteuil dans la banlieue parisienne. Les policiers qui visiblement étaient à la recherche d'un suspect, ont confondu leur appartement à celui de ce dernier, situé en face.
C'est alors qu'ils ont fracturé la porte de la famille Ossoué, brutalisé violemment tout le monde, en pointant leurs armes sur Diany, sa femme, et leurs enfants, dont un nouveau-né de 7 mois, et mettant leur appartement sens dessus dessous.
Madame Diany raconte leur calvaire: "Ils ont défoncé notre porte, nous ont traumatisé ainsi que nos quatre enfants dont le dernier à 7 mois. L'aîné de 13 ans a été fauché, plaqué et sol, une arme braquée sur lui comme un bandit de grand chemin", dira-t-elle.
L'émotion est encore perceptible dans la sa voix de son mari quand commence son récit: "Ils nous criaient dessus sans ménagement, et m'ont plaqué à terre comme un délinquant devant mes enfants".
Après s'être rendu compte de leur erreur, les policiers n'ont eu aucun mot de compassion, aucun mot d'excuse envers la famille. Ils ont juste dit: " Vous n'êtes pas les bonnes personnes. On vous change les serrures, au revoir", poursuivra amère madame Ossoué.
Pire, le Commissariat de police d'Argenteuil, contacté par la famille Ossoué, a refusé de prendre leur plainte pour violation de domicile, agression, atteinte à la vie privée, sans motif valable. Il leur ont conseillé la brigade de police de Rosny-sous-Bois qui a pour responsable est un certain Coet. Incroyable mais vrai.
Le ministère de l'Intérieur place Beauveau, SOS Racisme, et le Conseil des représentations des associations noires de France (CRAN) pourront être saisis pour le compte de la famille Ossoué, dans les jours à venir.

Mireille (Mimi) Kouamé ».

Autre forme de racisme et suprématie occidentale (Sanctuaire, Asile et pays d’Esperance, d’espoir  et du rêve occidental) et ses tragiques conséquences pour les candidats africains fuyant la misère et la pauvreté créées de toutes pièces par nos propres frères et sœurs, sous l’influence démoniaque des occidentaux :

« Libye: 170 corps de migrants africains retrouvés

Le Populaire du Centre

Lu 2351 fois le 25 Août 2014. Source – AFP.

Des secouristes sur la plage d'al-Qarbole, où gisent des corps de migrants clandestins à 60 km à l'est de Tripoli, en Libye le 25 août 2014 - Mahmud Turkia/AFP

Les corps de quelque 170 migrants africains dont l'embarcation a chaviré vendredi au large de la Libye ont été retrouvés, a indiqué lundi un agent des garde-côtes libyens.

"Nous avons libéré une centaine de corps qui étaient bloqués dans la cale de l'embarcation en bois de 16 mètres qui a chaviré non loin de la côte", a déclaré à l'AFP cet agent Abdellatif Mohammed Ibrahim.

"Il semble que l'embarcation s'est soudainement retournée ne laissant aucune chance à ses occupants", a-t-il ajouté alors que des secouristes du Croissant-Rouge libyen s'affairaient à sortir les corps de l'eau.

Le lieu du drame se situe près de la localité d'Al-Qarabole, à 60 km à l'est de Tripoli.

Selon lui, quelque 70 autres corps qui n'ont pas été piégés dans l'embarcation ont été rejetés par la mer, dont ceux de cinq enfants en bas âge.

Faute de papiers, les secouristes n'ont pu établir une liste des victimes et déterminer avec précision leurs nationalités.

Seize personnes avaient survécu au chavirement du bateau vendredi, avait alors indiqué M. Ibrahim en faisant état à ce moment-là de 15 corps retrouvés.

http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif

"Tout ce qu'on sait d'après les rares papiers retrouvés c'est que des Ethiopiens et des Erythréens figuraient parmi les victimes", a-t-il dit.

Les opérations de secours ont pris du temps en raison d'un "grand manque de moyens des garde-côtes libyens", a poursuivi cet agent.

Profitant du relâchement de la surveillance des côtes de la Libye, pays plongé dans le chaos et où le gouvernement n'exerce qu'une autorité théorique, les passeurs se font nombreux pour proposer aux migrants la traversée de la Méditerranée, notamment en direction de l'Italie.

La Libye est un pays de transit vers les côtes européennes pour des centaines de milliers de migrants en grande majorité africains mais aussi venant des zones de conflit au Moyen-Orient.

Quelque 150 Syriens ont été arrêtés dimanche en Algérie alors qu'ils s'apprêtaient à se rendre illégalement en Libye d'où ils comptaient rejoindre l'Europe par la mer, selon un quotidien algérien.

Des centaines de migrants sont interceptés quotidiennement par les autorités italiennes.

Près de 80.000 auraient déjà accosté en Italie cette année et leur nombre devrait largement dépasser en 2014 le record de 63.000 établi en 2011, selon Rome.

L'étendue des frontières --plus de 5.000 km de frontières terrestres et environ 2.000 km de frontières maritimes-- rend difficiles et coûteux les efforts des autorités libyennes en matière de sauvetage, d'hébergement et de rapatriement des clandestins, d'autant plus qu'elles ne sont déjà pas capables d'assurer la sécurité de leurs propres habitants.

AFP ».

 

Comment espériez-vous que le Maitre d’hier (Colon esclavagiste, raciste et suprématiste) puisse en l’espace d’un tour de bâton magique vous accorder le statut d’être humain et vous laisser la gestion de vastes patrimoines et richesses naturelles pour enfin se retirer et trouver de nouvelles sources afin de survivre et maintenir sa politique économique, le capitalisme ?

Est-ce de l’amateurisme politique ou de l’ignorance ou de la naïveté légendaire des africains ou de l’illettrisme intellectuel ou du manque d’éducation pertinente ou de l’aliénation culturelle ou d’une cécité intellectuelle ou la fatalité des noirs ou la volonté unique du Créateur Amon ou Dieu ?

C’est plutôt à cela que tout bon africain digne et fier, tentant de comprendre le sort maléfique de nos états « indépendants », doit s’essayer d’y répondre en toute franchise, en toute honnêteté intellectuelle, sans aucune passion et sans parti pris. Le faire, c’est faire montre de son LIBRE ARBITRE caractérisant les êtres humains ou encore les enfants d’Amon ou de Dieu, contrairement aux animaux ou au statut de primates ou de descendants de primates abusivement attribué à notre race, devenant du coup une espèce hybride, des caucasoïdes ou des africains occidentalisés donc sans repère historique ou des humanoïdes, échappant au classement des races selon l’unique volonté des suprématistes occidentaux et autres groupes ethniques assimilés, donc sans aucun droit humain.

Comment pouvons-nous espérer bénéficier des droits humains lorsque nous possédons le même statut que les primates ?

C’est cela que tout bon africain digne et fier doit accepter, puis essayer dans la mesure du possible de renverser ce cycle vicieux et deshumanisant, non pas par la violence mais plutôt par l’usage constructif et dynamique du LIBRE ARBITRE résidant  en nous !

Seule la sagesse peut nous affranchir définitivement ! La violence et autres formes de terrorisme ou d’affrontements armés ou soulèvements armés ne feront que pourrir les choses et dangereusement exposer nos pauvres populations à des massacres et autres génocides inutiles.

Sommes-nous capables de rebondir en nous réveillant (cogito ergo sum, je pense, donc je suis), rester éveillés et transformer nos propres personnalités en faisant le très bon usage de notre LIBRE ARBITRE pour enfin nous affranchir spirituellement (fausses religions dites révélées), psychologiquement (Rejet de notre passé glorieux, de notre propre race et la « caucasoïdation »), intellectuellement et académiquement (fausse civilisation occidentale et faux système éducatif occidental truffé de contre-vérités, préjugés, nous deshumanisant et nous dénaturant), politiquement (fausses indépendances des années 60 pour de vraies indépendances à la sueur de nos fronts et au besoin par le sang comme ce fut le cas de la Révolution française de 1789), économiquement (fausses institutions financières esclavagistes et dominatrices telles la BECEAO, BEAC, le franc CFA, le FMI, la Banque Mondiale, Le Club de Paris… pour nos propres institutions bancaires et/ou nos propres banques centrales et une monnaie purement et fièrement africaine), militairement (bases occidentales présentes en Afrique sous de fallacieux prétextes de lutte contre le terrorisme islamiste/international ou autres Accords de Défense, en réalité des moyens d’intimidations, de pressions, d’infiltration, de sabotage, de financement, de recrutement, de formation des terroristes et autres bandes armées (rébellions) afin de déstabiliser de l’intérieur les états dits hostiles ou résistants à l’hégémonie occidentale, pour nos propres armées indépendantes ou souveraines ou pour une armée panafricaine pour la résolution ou l’interposition entre états ou armées belligérantes africaines, un système de défense, de protection de nos frontières et de notre espace militaro-aérien (système de radar purement panafricain)), universellement (fausse communauté internationale (France, Royaume Uni et les Etats Unis d’Amérique, détenant tous « le droit de veto et membres permanents du Conseil de Sécurité (CSNU) » et fausse organisation universelle, démodée, dépassée, non démocratique, arbitraire, hégémoniquement occidentalisée, l’ONU, pour une nouvelle forme d’institution universelle plus élargie à toutes les nations membres de façon équitable avec les mêmes outils distribués de façon équitable (droit de veto) et finalement vis-à-vis des juridictions internationales (CPI, esclavagiste et raciste pour une Cour Pénale Africaine pour plus de dignité, de respect et des droits de l’homme de l’africain).

Tel est le véritable challenge ou défi des africains et autres afro-centristes de nos jours !

Indépendance totale du continent ou dépendance totale du continent ?

Telle est la question d’une valeur d’un million de Dollar américain !

Ceci doit  être traité avec la plus grande sagesse, honnêteté intellectuelle, sincérité intellectuelle, sans aucune passion partisane !

Quels sont réellement les intérêts pour lesquels nous sommes prêts et résolument condamnés à défendre au prix de nos vies ? Ceux des occidentaux ou ceux de nos états africains ou de notre propre continent noir ?

C’est cela le nœud principal de la crise psychologique dont nous sommes tous victimes de par notre aliénation intellectuelle, culturelle, « caucasoïdation » ou « humanoïdation », ignorance, naïveté, illettrisme intellectuel, spirituel, politique, historique, anthropologique, égoïsme exagéré ou de notre orientation politique en faveur de l’individualisme en lieu et place du socialisme, politique ayant au cœur de sa politique les intérêts de nos populations contrairement au Capitalisme en faveur du profit et pour l’exploitation abusive de nos populations, ressources naturelles ou de l’individualisme en faveur des détournements de deniers publics pour l’unique avantage d’un groupe d’amis ou un entourage particulier et très privilégié.

 

Être noir ou africain ou descendant d’esclaves noirs n’est point une fatalité. Nous fûmes les toutes premières créatures d’Amon ou de Dieu, gracieusement bénies par le créateur lui-même. Ils nous a tout légué et cet héritage divin a permis aux autres races de se découvrir, de s’instruire, de se développer, de se perfectionner et aussi prétendre apporter une sorte de civilisation dite occidentale à l’humanité, civilisation en réalité de source résiduelle de la présence et la domination pharaoniques noires d’avant le VIIè siècle (invasion indo-européenne de l’Egypte pharaonique noire).

Depuis la montée en puissance de cette race barbare et demi-sauvage aux affaires, après avoir soigneusement pillé les richesses culturelles, naturelles, spirituelles de l’Afrique pour en faire siennes et ensuite après avoir tenté par tous les moyens disponibles et possibles d’éliminer totalement de la conscience ou de la mémoire collective le passé glorieux du noir à travers une fausse civilisation occidentale et un système éducatif occidental très défaillant, insuffisant, limité, truffé de contre-vérités et préjugés, sans oublier les fausses religions dites révélées, elles-mêmes des inspirations ou  émanations purement africaines, cette race a réussi à faire de nous autres les premiers souverains de notre univers selon l’unique volonté d’Amon ou du Créateur ou de Dieu, les esclaves et autres aliénés de nos jours, des caucasoïdes ou africains purement occidentalisés ou pire des humanoïdes, nous apparentant aux primates ou descendants de primates selon la version anthropologique d’un autre esclavagiste à deux balles du nom de Charles Robert Darwin (12 Février 1809 -19 Avril 1882, Naturaliste et Géologue anglais) et sa théorie erronée sur l’évolution des espèces.

La Zougloutique est une science et une philosophie purement et hautement africaine, s’inspirant de la pure tradition africaine, de la culture, des connaissances purement africaine et finalement de l’anthropologie et de l’histoire africaines afin d’ouvrir ou mieux de délivrer les esprits corrompus ou en crise de toutes sortes des nôtres, devenus accidentellement ou historiquement ou socialement ou politiquement ou académiquement ou intellectuellement des victimes et otages d’une fausse civilisation et d’une fausse suprématie occidentales qui ne furent jamais.

Tout ceci ne fut que pure propagande suprématiste afin d’imposer des minables à la tête de nos états ou de nos continents en lieu et place des véritables héritiers et souverains ou propriétaires naturels selon l’unique volonté d’Amon ou de Dieu.

La crise universelle dont nous sommes tous sans exception victimes et otages, est purement biblique et remonte uniquement à la première rébellion céleste d’un certain ange, LUCIFER, plus tard reproduite sur terre (Adam et Eve) et encore plus tard (Sodome et Gomorrhe) et finalement imposée par les descendants d’Abraham à savoir Ismaël (ainé), Isaac (cadet) et Jacob (cadet) et Saul (ainé) avec le droit d’ainesse abusivement attribué aux moins méritants (les cadets en lieu et place des ainés), produisant ou facilitant de nos jours les guerres civiles (conflit israélo-palestinien) ou rébellions dans le monde (cas ivoirien).

En clair, nous occupons les places qui ne sont pas les nôtres : L’esclave ou le manœuvre occupe illégalement ou par déception ou par la force ou par la violence la place du souverain ou de l’héritier naturel ou du propriétaire naturel selon l’unique volonté d’Amon ou de Dieu. C’est cela le péché originel ou la crise selon la Zougloutique, philosophie africaine.

Nous sommes tous pour autant en crise au sein de nos propres communautés, communautés elles-mêmes en crises, avec des leaders politiques, militaires et religieux eux-mêmes en crises. La crise est d’ordre spirituel, moral, psychologique, financier, armé…

En d’autres termes, notre univers est en pleine crise de confiance car s’étant sérieusement éloigné des valeurs cardinales et de l’enseignement ou de la volonté unique du Créateur lui-même, créant un chaos indescriptible dans notre propre univers, constamment menacé par les conflits de toutes sortes, tristement et ironiquement soutenus par les leaders religieux, censés nous apporter l’enseignement, la discipline, la sagesse, la tolérance, le pardon, le partage et finalement faciliter la cohabitation et/ou la cohésion raciale ou la stabilité et la paix universelles.

La couleur de notre peau n’est point une fatalité comme tentent désespérément nombreux suprématistes, ignorants et naïfs, de nous le faire croire par écrits ou en images. En réalité, c’est plutôt l’expression manifeste d’une race en perte de vitesse, de notoriété, de sagesse, de connaissance et autres, tentant de se faire passer pour ce qu’elle n’est point et ne le sera jamais, une civilisation salvatrice et salutaire.

Cette race est et demeure esclave tant dans les faits que dans leur conception intellectuelle, selon la dialectique du Maitre et de l’Esclave, dialectique qui confirme encore une fois le statut de l’esclave comme le véritable Maitre et du Maitre, comme le véritable esclave et pire un parasite.

Telle est la triste réalité que les occidentaux tentent de vous voiler, en effaçant votre passé glorieux et également en imposant de fausses connaissances ou une fausse civilisation ou de fausses religions dites révélées. Pour la réalisation de leurs desseins machiavéliques et sataniques voire démoniaques, le tout est présenté sous des formes violentes et répressives pour les récalcitrants et autres souverainistes, tels les cas des Présidents Mugabé du Zimbabwé, Gbagbo de la Côte D’Ivoire, d’Omar Bachir du Soudan et d’Uru Kenyatta du Kenya.

Tout et sans exception, est pure propagande suprématiste afin de faire des africains et des noirs des soutiens de taille pour l’avilissement, l’exploitation abusive de leurs propres populations ou la déshumanisation, dénaturalisation de la race noire, la plus ancienne et la véritable souveraine selon  l’unique volonté d’Amon ou de Dieu.

Il existe tristement une guerre spirituelle opposant deux courants religieux diamétralement différents à savoir les enfants de Dieu (Justice, Egalité, Vie éternelle, Dieu) et les enfants et/ou disciples de Mammon (Injustice, Inégalités, Mort/Extinction, Satan).

C’est cela l’objectif primaire de la Zougloutique, de vous ouvrir les esprits et les yeux afin que vous découvriez réellement les intrigues et autres faits voilés par devers vous par ceux-là même prétendant nous avoir tout apporté pour notre bien-être et notre propre statut d’êtres humains, en réalité le chaos et autres misères inhumaines jamais connues dans notre histoire commune (génocide juif et africain, guerres mondiales, conflit israélo-palestinien et autres foyers de tensions ou crises armées à travers notre univers.

Quelle est la morale de la crise universelle ?

Respecter plus petit que soi sinon ce dernier vous arrachera votre droit d’ainesse !

L’ainé doit naturellement s’imposer à ses cadets, avec tact, sagesse, flexibilité et beaucoup d’humilités. Il se doit de se garder de frustrer plus petits que soi ! Il ne doit point faire usage d’intimidations ou de violence afin de s’imposer. Il doit avoir le charisme et se porter ou comporter avec fierté. Le manque d’humilités et surtout le peu de respect accordé ou de dignité accordée, sera la source de sa propre chute et de sa perte du droit d’ainesse.

Quant au cadet, il se doit d’accepter stoïquement ou avec un courage olympien son statut de cadet selon l’unique volonté  de Dieu par le processus biologique ou l’invention divine, la procréation. Nos géniteurs ne choisissent point l’ordre des choses mais ils sont plutôt des parents porteurs ou nos tuteurs, car leurs corps seront utilisés à souhait par le Créateur lui-même, chaque fois que le besoin se fait sentir. Ce fut le cas de la vierge Marie. Elle n’avait jamais personnellement souhaité avoir Jésus-Christ comme son fils ainé, donc devant Jude (cadet). Ce fut l’unique volonté d’Amon lui-même et lui seul ! Jude fut par contre la volonté manifeste des géniteurs de Jésus-Christ à savoir Joseph et Marie. C’est cela la différence et l’enseignement divin échappant même aux leaders religieux eux-mêmes !

Le cadet, même, humilié ou frustré ne doit jamais se faire justice ou tenter une quelconque rébellion, comme ce fut le cas entre les frères Ismaël (ainé) et Isaac (cadet).

La rébellion, la toute première rébellion humaine et tragique, fut celle de l’ainé, Caïn, assassinant son frère cadet, Abel (Le fratricide). D’autres par contre soutiendront l’effet de la jalousie ou du rejet ou du manque de considérations de Dieu à l’égard des offrandes du premier-né, créant une sorte de frustration ou l’exacerbation de la jalousie ou de l’envie.

Ces exemples sont légions dans la Bible ou les livres saints, à savoir les Livres de Genèse (Caïn et Abel), (Ismaël et Isaac), (Jacob et Saül) et de David (David et Goliath, David et Saül) !

Le droit d’ainesse illégalement usurpé par les cadets Isaac et Jacob, est la manifestation biblique et l’explication divine voire zougloutique de la crise universelle dont nous sommes tous des victimes.

Les cadets sont en train de prendre leur revanche sur leurs ainés, non pas uniquement à cause de leur orgueil ou suffisance ou frustration congénitale, mais plutôt à cause du précèdent créé par Caïn lui-même, le tout premier assassinat d’un proche ou d’un membre de la famille.

Par conséquent, nous subissons tous pour autant, la furie et la violence des cadets sur leurs ainés ou sur les véritables héritiers selon la volonté d’Amon ou de Dieu. Les cadets occupent illégalement et contre-naturellement des postes qui ne sont point les leurs. C’est ainsi le fonctionnement de notre environnement ou de notre univers.

Dans le cas de David, abusivement cité dans les églises et autres temples, comme l’expression manifeste ou la volonté de Dieu afin que ce cadet puisse terrasser son ainé et ennemi, Goliath. Ce fut par pur orgueil, vanité, suffisance que ce berger devint l’ange sauveur puis enfin le Roi d’une contrée qui passa tout son temps à l’ignorer. Goliath fut très grand, très imposant et très fort. Cependant, ce dernier n’avait aucune humilité sans oublier son arrogance à intimider plus petits que lui.

La réaction salvatrice ou le miracle de David ou la victoire de David sur Goliath ne fut en réalité point la volonté d’Amon mais plutôt de l’arrogance et du courage d’un individu en mal de popularité et de publicité. Il risqua dangereusement sa propre vie en affrontant un géant parmi les philistins.

L’Etoile de David faisant la grande fierté de l’état d’Israël, l’arborant avec fierté sur le drapeau national, est elle-même corrompue car composée de 13 différents pointes. Le chiffre 13 est la marque de Lucifer, prétendant être supérieur en tout à Amon ou Dieu.

Le chiffre divin est (12) (Perfection et pair), à savoir les 12 Apôtres de Jésus, la table ronde des 12 chevaliers (12), les 12 travaux d’hercules (12), les 12 constellations du Soleil (12)… Ainsi Lucifer s’attribue le chiffre automatiquement supérieur à 12, à savoir le chiffre (13) (Imperfection et impair).

(13 = 12 + 1).  Donc 13>12 (Le chiffre 13 est supérieur au chiffre 12).

David ne fut jamais mandaté par Amon lui-même mais plutôt il eut le sursaut naturel accompagné de vanité, de suffisance, d’arrogance afin de mettre sa propre vie en danger et finalement passer pour le héros, lui le grand zéros ! Son bluff paya car il réussit à terrasser la menace que représentait Goliath, le Philistin.

Cependant, le succès de David ne plut point au souverain Saül. Celui-ci le persécuta assez longtemps afin de l’éliminer et passer pour le super-héros, l’individu ayant réussi à terrasser le héros national, David (Livre de David).

L’attitude ou la posture souhaitée par Amon lui-même, fut plutôt celle de David à l’endroit du souverain Saül à sa portée, à sa merci et donc très vulnérable car endormi dans sa tente et dangereusement exposé à son pire ennemi, David. Celui-ci épargna la vie du souverain et s’en alla sans jamais s’enorgueillir. Son humilité a séduit l’héritier naturel de Saül, Jonathan, qui troqua son propre trône royal et héritage pour le bénéfice de David, en sa qualité de nouveau souverain en remplacement du roi Saül. Ce geste désintéressé de Jonathan, est ce qui est attendu des êtres humains, particulièrement des hommes /femmes politiques afin de s’effacer de la scène politique ou de la course pour le leadership avec humilités et laisser plus compétents à prendre les choses en mains.

En d’autres termes, il n’est point conseillé d’être orgueilleux, arrogant, suffisant, vaniteux et prétendre occuper délibérément et illégalement le poste dont nous n’avons aucune compétence particulière, ou reçu aucun mandat ou aucune prédisposition naturelle ou divine (Cas du Chef d’état ivoirien Ouattara).

Le pouvoir est divin (Héritage ou la succession), l’exercice du pouvoir est lui, humain (La désignation ou la sélection (Elections)).

Dieu seul installe l’élite ou les personnes au pouvoir selon leurs compétences ou prédispositions naturelles sommeillant en elles, en fonction des lois et règles de la division du travail. Ceci est donc l’unique volonté de Dieu le Créateur lui-même, depuis la création de son royaume céleste, avec sa communauté d’Archanges et d’Anges, jouant chacun un rôle précis et diffèrent des autres, dans une discipline parfaite pour la cohésion et symbiose parfaite de la communauté toute entière. Chaque communauté est soumise à des règles et lois et chaque membre de la communauté est tenu les respecter scrupuleusement, sans exception aucune.

Seuls les frustrés, les arrogants, les vaniteux, les violents, les jaloux, les envieux, les faibles, les minables et orgueilleux défieront l’ordre naturel ou légal des choses ou les règles et lois communautaires, déstabilisant du coup la cohésion sociale au sein de la communauté (Crise morale ou psychologique).

Ces personnes sont généralement des parias, car se considérant en dehors des règles, lois et codes communautaires. En droit, ils sont considérés comme des hors-la-loi ou encore des parias. C’est le cas des orgueilleux Lucifer et du Chef d’état ivoirien, Alassane Dramane Ouattara depuis le 11 Avril 2011.

Nous ne sommes tous point appelés à être des leaders politiques ou des souverains, si nous manquons gravement de compétences pertinentes, d’humilités, de sagesse, de connaissances communautaires, de vision politique pour la communauté toute entière et non pour une frange de cette même communauté, si nous n’avons aucune dignité, aucune connaissance et aucun respect des lois et règles communautaires, aucune considération pour la chose communautaire, pour la vie humaine…si nous n’avons aucune dignité propre à nous, aucune présence politique ou  aucun charisme, aucun mandat divin ou communautaire, aucun lien avec le pouvoir ou aucune prédisposition constitutionnelle ou droit naturel à occuper un poste de responsabilités ou aucun mandat communautaire ou la volonté du peuple ou de la communauté ou de la majorité de la population communautaire.

Si nous nous hissons au sommet de l’état par la force, la déception ou la violence comme ce fut le cas en Côte D’ivoire avec le candidat malheureux, Alassane Dramane Ouattara, soutenu par ses soutiens occidentaux, au détriment du vrai gagnant des élections de Novembre 2010, le Président Laurent Gbagbo, selon les institutions constitutionnelles (Décision du Conseil Constitutionnel du 4 Décembre 2010), nous ne sommes point dans la logique divine ou prétendre jouir des largesses divines ou prétendre détenir le pouvoir de Dieu lui-même ou encore arranger les règles, lois et codes communautaires pour une parfaite application de la division du travail et pour la bonne marche de la cohésion sociale.  La preuve en est que la Côte D’Ivoire est plus que politiquement instable depuis la montée en puissance de cet usurpateur et sanguinaire, de Ouattara.

Les droits de l’homme ne sont point respectés (Les Etats Unis d’Amérique l’ont spécifiquement signifié au tyran Ouattara, lui demandant poliment de ne point participer au sommet USA-Afrique du mois d’Août 2014 à la Maison Blanche), les populations vivent dans une psychose et terreur sans pareille (Etat policier et insécurité galopante), l’état de droit n’existe point, la Constitution est régulièrement foulée aux pieds par les véritables gardiens de cet outil national, la souveraineté du pays est constamment violée et bradée pour si peu, l’inflation est rampante, vertigineuse et incontrôlable, l’administration est uniquement aux couleurs des vainqueurs militaires d’hier (Ouattara et son groupe ethnique), l’armée, les forces armées et paramilitaires, le parlement et le gouvernement sont des purs reflets de la politique fasciste et tribaliste du nouveau Maitre des lieux (Rattrapage ethnique), la population des demandeurs d’emploi a triplé (6 millions de demandeurs d’emploi) en l’espace de trois ans de mandat sans partage au profit des patronymes et autres alliés zélés de Ouattara, la sécurité des biens, personnes et des frontières n’est qu’une vue de l’esprit sinon non-existante…les détournements de deniers publics, les malversations économiques et financières , la paupérisation spectaculaire et suicidaire des populations sont devenues des institutions ivoiriennes sous cet incompétente notoire, incapable d’imposer une certaine discipline budgétaire ou  économique (La bonne gouvernance) à ses ministres corrompus et autres acolytes opérant en toute impunité, fossoyant du coup l’économie du pays après la réussite du programme d’ajustement structurel du Président Gbagbo (Budget sécurisé et le programme de PPTE) afin de sortir le pays du marasme économique ou la récession…

En clair, il existe un véritable chaos étatique à l’image d’un état voyou ou gangster en Côte D’Ivoire depuis le jour fatal du 11 Avril 2011. Ceci ne peut être que la volonté manifeste de l’orgueilleux et ses soutiens occidentaux, eux-mêmes en crises morale et psychologique, donc corrompus de par l’esprit malsain, maléfique, satanique, démoniaque caractérisant leurs actes hypocrites, actes injustes, arbitraires, partisans et intéressés en contradiction avec la Justice, la Tolérance, le Partage, l’Egalite, le Respect des institutions africaines et des droits de l’homme des populations africaines, victimes légendaires de la machine esclavagiste, raciste, suprématiste que représente le Capitalisme occidental.

Avons-nous servi la cause des populations ou respecté la volonté de Dieu, en usurpant par la force et/ou la déception le pouvoir et son exercice au détriment des véritables leaders ou héritiers ou  propriétaires et prétendre que notre acte déstabilisateur ne sera jamais réédité par un autre individu lui aussi plus orgueilleux, ambitieux, vaniteux, arrogant, suffisant, envieux, jaloux, un frustré, un paria ou un hors-la-loi comme Ouattara et sa clique de sorciers génocidaires et buveurs de sang ?

Si vous ne souhaitez point être la victime d’injustice, ne semez point l’injustice autour de vous !

Les règles, lois et codes communautaires sont justement en place afin d’harmoniser les choses et  poser comme un déterrent pour personnes envieuses ou orgueilleuses prétendant être plus qu’elles ne le sont ou plus qu’elles ne le méritent en réalité ou encore sans réellement apporter des preuves des compétences pertinentes et pour le grand bonheur de la communauté en général, sans tenir compte de leur appartenance ethnique, religieuse, politique ou philosophique.

Le pouvoir exécutif est d’abord une chose de l’ensemble des membres de la communauté, le confiant à un individu de façon cyclique (Elections générales).

Ce pouvoir peut être retiré à cet individu à tout moment même avant les élections (soulèvements populaires et révolutions).

Un employeur a-t-il besoin d’attendre la fin du contrat d’un mauvais employé afin de le remercier ? Non ! Absolument pas !

Alors pourquoi, certains politiques pensent-ils être au pouvoir pour l’éternité ou qu’ils ne peuvent  être renversés avant la fin de leur mandat, malgré leurs malversations économiques, financières et sans oublier les abus de toutes sortes ?

Le pouvoir est divin et transmis à l’ensemble de la communauté. L’exercice du pouvoir est pour un seul individu selon la volonté des membres majoritaires de la communauté. Souhaiter vaille que vaille s’opposer à la volonté du peuple et continuer à le narguer ou l’abuser régulièrement, l’on s’expose dangereusement à une implosion « sunamique » ou un peu l’image d’une bombe atomique à retardement.

Les populations observent en silence leur meurtrissure ou souffrent le martyr jusqu’au point  culminant de leur tolérance collective, avant de se rebeller et s’affranchir définitivement (La révolution française de 1789).

En clair, il faut à tout prix satisfaire la majorité de la communauté plutôt que de l’avoir à dos ou contre vous ! Avoir toute une communauté contre vous, c’est avoir Dieu lui-même contre vous ! C’est un pari ou un raccourci politique à ne point observer ou contempler !

Cependant, en Afrique c’est chose courante, car les populations sont constamment abusées par les véritables leaders politiques et religieux censés leur apporter le bien-être ou  l’amélioration de leur condition de vie, très souvent s’invitant subtilement dans la vie des populations avec des fausses promesses jamais tenues même après leurs élections ou réélections. Une fois, au pouvoir, ils s’entourent d’amis, de parents et d’alliés afin de maintenir les populations dans l’ignorance (Délibérément mettre fin au projet de construction des écoles ou réduire considérablement le budget annuel de l’éducation ou pire le détourner pour des investissements en faveur de la procuration ou l’achat ou l’équipement militaire des unités de répressions et d’intimidations afin de se maintenir éternellement au pouvoir), et faire d’elles d’éternels candidats ou membres de leur propre bétail électoral.

En ce qui concerne la religion, nous devons adopter la posture de Job, reste fidèle et loyal, suite à ses propres déboires avec Satan lui-même (le Challenge de la foi). Job est resté serein, calme, stoïque et surtout confiant que son Dieu ne l’abandonnera jamais, malgré toutes ses humiliations et sa lourde perte en termes de décès de ses propres enfants et sa fortune personnelle.

En d’autres termes, restez confiants dans l’adversité quel que soit les pressions, humiliations, intimidations. Il faut vivre en parfaite symbiose avec le Créateur Amon afin d’entrer dans sa propre grâce et ses propres bénédictions.

Amon ou Dieu satisfait uniquement les plus méritants, les plus sages et les personnes humbles. Les orgueilleux par contre, s’arrogent des droits putatifs donc contre-nature ou contre la volonté du Créateur lui-même. Ceci explique la crise profonde de notre propre communauté, nos états, notre continent et les autres nations du monde. Le cadet tente de surclasser son ainé par tous les moyens à sa disposition sans oublier la violence inouïe, la répression arbitraire voire tragique. Le cadet entretient toujours la déception, les mensonges, les contre-vérités, les préjugés, la propagande, la manipulation des faits et des esprits, la diabolisation, dénigrements et autres afin de s’imposer « naturellement » aux autres. C’est le cas de l’état d’Israël, petit pays entouré de grandes nations arabes, se faisant constamment menaçant à l’ endroit de ses voisins et cousins arabes.

Cette crise née depuis 1948 ne connait jusque-là, aucune solution politique, pacifique et durable en vue. En réalité, le cadet n’est point prêt à céder ou restituer le fauteuil à son ainé. Il tente toujours de s’imposer par tous les moyens nécessaires, perpétuant la crise ou les foyers de tensions au sein de notre univers. C’est donc l’orgueil, la vanité, la suffisance et l’arrogance des moins méritants tentant vaille que vaille s’imposer à tous sans exception.

La seconde venue de Jésus-Christ est de restaurer les choses dans leur état naturel, en nous débarrassant du virus (Satan) affectant nos applications informatiques ou notre ordinateur (esprit). C’est aussi remettre l’ainé à la place qui lui revient de droit une fois pour tout : Dieu au-dessus de Satan et Ismaël au-dessus  d’Isaac  ou Saül au-dessus de Jacob !

CECI EST DONC LA MANIFESTATION DE LA JUSTICE ET LA JUSTICE EST DIVINE CAR DIEU OU AMON EST JUSTE !

Seul Dieu peut punir ses propres créatures !

Nul n’a le droit de juger ou de punir un autre ou de se venger d’un autre par pure frustration. Tout ceci est l’unique prérogative de Dieu, car nos ainés sont aussi en mission comme nous AUTRES. C’est l’ensemble des pièces travaillant ou fonctionnant en parfaite symbiose que la machine est une des plus performantes.

En clair, la division du travail ou le statut social des individus est l’unique volonté de Dieu afin d’harmoniser la communauté. Nous ne pouvons point tous être des leaders. Il  y a un leader parce qu’il  y a des suiveurs/militants/sympathisants. Il y a un médecin parce qu’il y a des malades et ainsi de suite !

Si nous tentons tous de jouer le rôle du médecin malgré notre manque d’expertises, nous créons forcement une crise au sein de la communauté. Une communauté sans malades et uniquement  peuplée de médecins ! Cette communauté est en crise car corrompue, car les membres de la communauté refusent catégoriquement la volonté unique de Dieu. Des frustrations naitront et la crise verra à nouveau le jour.

Nous avons la lourde tâche de veiller à ce qu’uniquement les plus méritants occupent la tête de nos états et non point faire la promotion de la médiocrité en laissant des analphabètes, des incultes et autres conduire le destin des enfants d’Amon.

En clair, respecter plus petit que soi afin d’éviter des rebellions et/ou l’usurpation du droit d’ainesse par les cadets ! Telle est véritablement la clé du problème ou de la crise universelle actuelle!

Dans notre prochaine édition finale sur le sujet, nous vous proposerons le génie semi-divin du noir ou héritier naturel et propriétaire de notre univers tout entier selon l’unique volonté d’Amon, le Dieu africain ou Lagô ou Zombé ou Gnamien…

 

[Fin de la Quatrième partie]

 

ENSEMBLE POUR UNE AFRIQUE FORTE !

TEAM G.O.D THE LIGHT!

 

Fait à Londres le 31 Août 2014.

 

Nick De Bessou

Juriste & Anthropologue Politique.

Président du FDRC.

[Forum pour la Démocratie et la Résolution des Crises]

Suivez-nous sur Facebook : Nick De Bessou et Nick De Bessou Officiel.

Suivez-nous sur Twitter : @nickdeBessou1

Suivez-nous sur le Blog : nickdebessou.over-com.

Suivez-nous sur le site internet : www.nickdebessou-info.com

Suivez-nous sur : www. fdrc-democratie.info

Commenter cet article