Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog politico-juridique

Le "Pardon" des populations de Bouake ou la manifestation d'une dictature morbide!

Publié le 5 Août 2016 par Nick de Bessou

Le “pardon” des populations de Bouaké ou la manifestation d’une dictature morbide!

Les populations de Bouaké sont sorties nombreuses ce jour du 4 Août 2016 afin de demander le pardon, suite au tort selon les autorités ivoiriennes commis par les dites populations la semaine dernière, causant des dégâts importants à certaines infrastructures.

La ville de Bouaké ne fut point la seule à se manifester contre la chèreté de la vie et surtout des factures exorbitantes de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE). Il ya eu des protestations à Yamoussoukro, Korhogo et Daloa, toutes des villes sous occupation. Ces populations se sont manifestées comme pour dire non à la chèreté de la vie et surtout exprimer leur ras le bol car marginalisées et point considerées par l’état de Côte D’Ivoire. Leur acte était l’expression légitime de ce que leur imposait la CIE et l’état de Côte D’Ivoire. Par conséquent, ces populations n’ont point à demander le pardon pour avoir manifesté leur droit naturel. Ces manifestations étaient donc légitimes aux yeux de la loi. Par contre, les populations de Bouaké ont elles été ciblées car considerées comme des habitants de leur bastion nord. Par conséquent, elles doivent montrer le chemin au reste du pays en s’agenouillant devant les autorités ivoiriennes venues à Bouaké pour l’occasion. Le pardon des populations au dictateur exige qu’elles s’agenouillent devant les autorités comme si elles avaient commis un crime de lèse majesté. Cet acte dégradant et nous rappellant l’ère d’un autre dictateur africain en la personne d’Idi Amin Dada de l’Ouganda, est une acte fort et traumatisant.

En effet, le sieur Ouattara s’est toujours vanté d’être un démocrate aux yeux de la communauté internationale. Il a même accusé son adversaire politique le Président Laurent Gbagbo d’être un dictateur, ce qui lui a valu la prison à la Haye.

Cependant, nous n’avons jamais été témoins de pareilles scènes même au plus fort de la crise militaro-politique. Jamais les populations se sont tant humiliées devant le Président Laurent Gbagbo, alors qu’elles manifestaient quelques fois dans le nord du pays. Sous le Chef d’état Ouattara, ceci est la norme car comme tout bon dictateur, il aime être adulé par les populations. Ces scènes choquantes et dégoutantes de Bouaké ne sont que le début de la manifestation dictatoriale d’un individu se faisant abusivement appeller “Président de la République de Côte D’Ivoire”. Nous autres ne sommes point surpris car il punit des populations pour avoir manifesté leur ras le bol, conséquences directes des décisions impopulaires d’un gouvernement incompétent et impopulaire. C’est dire que l’on n’a plus le droit de revendiquer devant les décisions impopulaires de ce gouvernement. Les factures de la CIE seront payées bien que le prix du kilowatt n’ait point changé. Ce qui revient à dire que les populations devront désormais subir toutes décisions impopulaires de ce gouvernement sans broncher. C’est cela la dictature!

Fait à Londres le 4 Août 2016.

Nick De Bessou

Président du FDRC

Forum Pour la Démocratie et la Résolution des Crises.

Juriste en Droit international

Anthropologue Politique

Coordonnateur de l’UNIRTA- Royaume Uni.

Des peres et meres de famille humilies pour la gloire de Ouattara!

Des peres et meres de famille humilies pour la gloire de Ouattara!

Commenter cet article