Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog politico-juridique

MISE AU POINT DU PRESIDENT NICK DE BESSOU SUITE AUX ATTAQUES GRATUITES DE PATRICE KOUTE.

Publié le 18 Juillet 2014 par Nick de Bessou

MISE AU POINT DU PRESIDENT NICK DE BESSOU SUITE A LA NOUVELLE

CAMPAGNE DE DIABOLISATION ET DE DENIGREMENTS DE L’EX CAMARADE PATRICE KOUTE.

 

[Ames sensibles et paresseux intellectuels, s’abstenir SVP !]

Avant tout propos, je souhaitais m’excuser auprès des membres actifs et honoraires du FDRC ainsi qu’aux frères et sœurs au sein de la résistance et de la diaspora africaine pour ma nouvelle sortie des rangs suite au silence auto-imposé en ce qui concerne l’ex camarade Patrice Kouté, ex Président du COJEP-UK et ex Président du Conseil Européen du COJEP, suspendu indéfiniment par le Bureau Central Intérimaire du COJEP pour violations flagrantes des textes et procédures du mouvement et surtout pour son action cavalière de Février 2014, dans l’unique but dit-il de libérer le Ministre Charles Blé Goudé, détenu à la DST depuis le 18 Janvier 2013.

Je m’étais imposé un silence après la sonnette d’alarme du 23 Janvier 2013, pour des raisons personnelles voire politiques et aussi sur les conseils de certains ainés et leaders politiques afin d’éviter de tirer sur Patrice Kouté de peur que les lecteurs ne voient en cela une vendetta personnelle, attaques personnelles ou un règlement de comptes.

Ces ainés et leaders politiques ou d’associations régionales, ont tenté dans la mesure du possible de nous réconcilier dans l’unique but de maintenir une certaine cohésion au sein de la communauté pour l’avancée de la résistance.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres, je m’étais imposé un silence radio concernant Patrice Kouté, afin de donner plus de chances aux tentatives de réconciliation engagées par ces leaders de notre communauté.

Je pensais à mon niveau que la campagne de diabolisation et de dénigrements débutée depuis 2003 à nos jours par les soins de Patrice Kouté et alliés (Jean Claude Grébé, Anatole Ibo, Sylvie Boudoukonon, Gisèle Yaké, Tony Kragbé, Marie Yolande Djédjé alias Mme Tony Kragbé et Liliane Bléhiri) aurait cessé afin de démontrer de sa bonne foi. Je m’étais réellement trompé sur le compte de Patrice Kouté et ses objectifs de me faire payer vaille que vaille ses déboires avec le bureau central du COJEP et son nouveau statut d’ex président du COJEP-UK.

Depuis son retour d’Abidjan suite à sa fameuse rencontre avec le sinistre ministre de l’intérieur du régime tyrannique d’Abidjan, le sieur Hamed Bakayoko et sa soit disant rencontre controverse avec le leader du COJEP en détention à la DST, en compagnie d’un certain Zady Djédjé, homme de mains de Bakayoko et prétendant être un pro-Gbagbo, Patrice Kouté a repris langue avec ses pratiques habituelles à savoir la diabolisation, le dénigrement dans les salons, à domicile de certaines personnes proches de moi ou lors de certains évènements (veillées funèbres, réunions politiques, mariages, baptêmes, etc.).

Pour  plus d’efficacité sur le terrain, il s’est rapproché de certains individus au sein de la communauté, individus ayant ou supposés ayant une certaine audience afin de mieux me salir.

Pendant ce temps, Patrice Kouté hypocritement se retire de la campagne de dénigrements, laissant le soin à ses alliés de me faire la fête.

Ces derniers (Anatole Ibo, Jean Claude Grébé et Sylvie Boudoukonon) n’avaient jamais anticipé une riposte musclée et appropriée de ma part. Vue la situation exposant leur vie personnelle comme ils le firent pour mon compte, ces derniers ont décidé de se mettre à table en confessant l’origine, la nature et l’identité de l’individu mal intentionné derrière la campagne de dénigrements et de diabolisation à mon endroit.

Patrice kouté avait délibérément instrumentalisé MM. Jean Claude Grébé, Anatole Ibo, Ferdinand Gohou, Sylvie boudoukonon afin de saboter toutes les activites du FDRC.

Ceci fut le cas de la Table Ronde sur le Ministre Charles Blé Goudé, organisée le 17 Mai 2014 par le FDRC et boycottée par ces personnes citées plus haut y compris Patrice Kouté, lui-même. Et pourtant la plupart de ces personnes à savoir Anatole Ibo, Jean Claude Grébé et Ferdinand Danon Gohou furent directement impliquées dans l’organisation de la table ronde depuis le 26 Avril 2014.

Patrice Kouté fut quant à lui officiellement invité à la table ronde, invitation qu’il n’honora point. Il n’a jamais présenté d’excuses pour son absence ou se faire représenter à l’évènement.

Cependant, dans la journée du 17 Mai 2014, quelques heures avant la tenue de la table ronde, toutes ces personnes passaient des coups de fil à d’autres membres de la communauté afin qu’ils ne se rendent point à l’évènement dans l’unique but de m’humilier.

Aux membres de la communauté, ils leur dirent que le FDRC n’était point la structure la mieux indiquée afin de tenir une table ronde sur CBG.

Aussi, malicieusement, ils attribuèrent un caractère personnel à relent revanchard de ma part afin de « publiquement humilier Patrice Kouté ». Ceci ne fut jamais l’intention de la table ronde.

Certains leaders de la communauté ont  plutôt décidé de ne point prendre part à l’évènement de « peur d’être entrainés dans une guerre de positionnement ».

Ferdinand Gohou pour son compte, laissa un post sur Facebook, post dans lequel il soutint ne pas avoir été associé à cette table. Il  boycotta l’évènement, ainsi que son bureau, bien que la veille nous avions échangé sur le nombre de personnes de sa délégation à intervenir à la table ronde.

MM. Anatole  Ibo et Jean Claude Grébé, eux aussi ont boycotté l’évènement sans au préalable s’être expliqués ou s’excuser.

Nous avions appris par texte message à une heure du début de la table ronde, que ces deux personnes impliquées depuis le début de l’organisation de la table ronde et leur promesse solennelle  du 26 Avril 2014 de prendre une part active à la réussite de l’évènement et leur propre exigence de faire partir des personnes autour de la table de séances et des intervenants clé afin de donner des informations inédites sur l’enlèvement du ministre CBG, ne seraient plus de la partie ou de la table de séances.

 M. Jean Claude Grébé et son binôme, M. Ibo, ont manifestement boycotté la table ronde du 17 mai 2014, instrumentalisé en leur qualité de leaders de la communauté, les membres de certaines associations à ne point se rendre à la table ronde et aussi ils ont encouragé Ferdinand Danon Gohou a publiquement m’humilier en postant sur Facebook une information erronée afin d’empêcher les camarades du COJEP à se rendre à la table ronde.

En clair, l’équipe avec laquelle je pensais travailler pour la réussite de la table ronde, ce fut cette même équipe qui travaillait à contre-courant afin de faire échouer l’évènement ; tout ceci pour l’unique satisfaction de Patrice Kouté.

L’investiture du nouveau président intérimaire du COJEP-UK, Ferdinand Danon Gohou, fut un spectacle ahurissant et dégoutant. Tous les leaders de la communauté qui avaient boycotté la table ronde du 17 mai 2014, étaient présents et au premier rang, afin d’apporter leur soutien au nouvel homme fort du COJEP-UK.

Aussi, un petit comité chargé de la sécurité des invités (Richard Dakoury, Ulrich Eké, Zap Krasso, Anatole Ibo, Jean Claude Grébé, Patrice Kouté et Ferdinand Danon Gohou) fut mis sur pied. Ce même comité chargé de la sécurité personnelle des invités dits de marque, avait deux objectifs : Protéger les invités et empêcher dans la mesure du possible mes interventions. Le patron de ce comité, l’actuel vice –Président chargé de la sécurité au sein du COJEP-UK, un prétendu homme des arts martiaux (5e dan de Taekwondo selon ses propres termes) avait  pour mission de m’imposer le silence à tout prix pour le bon déroulement de l’investiture.

Cet homme m’avait clairement démontré ou signifié ses intentions d’en découdre avec moi si je ne m’alignais pas.

La véritable raison de sa nomination au sein du Bureau intérimaire du COJEP-UK ne fut jamais pour son militantisme ou  patriotisme mais plutôt de m’imposer le silence dans la communauté.

Patrice Kouté, s’était chargé de manipuler Ferdinand Gohou de ma supposée intention de l’agresser  physiquement et de perturber l’évènement. Aussi, il lui confirma mon statut de martial artiste (3e Dan Aïkido), donc un individu très violent et dangereux pour sa propre sécurité et pour la bonne réussite de l’investiture.

Par conséquent des dispositions particulières furent prises afin de m’imposer le silence et au besoin de m’humilier publiquement devant les caméras présentes à cet évènement.

N’ayant point obtenu gain de cause par la violence, M. Anatole Ibo s’était chargé de me traiter de « drogué » en public afin de provoquer une quelconque réaction de ma part et aussi faciliter une certaine violence justifiée à mon égard.

La mayonnaise n’avait pas du tout pris car au lieu de m’imposer le calme et le silence, ce fut plutôt eux et leur comité chargé de la sécurité qui furent intimidés. Ils avaient pu observer que je ne fus point intimidé par ce soit disant « Shaolin noir » encore moins par le parterre d’alliés de Patrice Kouté essayant dans la mesure du possible de me faire passer pour un élément incontrôlable et contre les intérêts du COJEP en général (Emile Laurent Madé Gueu, Président du Comité des Patriotes du Royaume Uni, et son intervention controverse).

En d’autres termes, tout un système répressif fut mis en place afin de m’imposer le silence et surtout de faire accepter un individu à la tête du mouvement, un individu nommé uniquement pour la propagande et l’image de Ouattara au Royaume Uni.

Le Chef d’état Ouattara fut copieusement humilié en Juin 2012 lors de son passage à Londres, afin de prendre part à une conférence à Chatham House (Think Tank  britannique) et au lancement des Jeux Olympiques. Depuis lors, cet homme d’état avait décaissé la somme de $10,000 afin de mettre sur pied une nouvelle structure faitière très proche de son régime à l’opposé de la Coordination des Ivoiriens du Royaume Uni (CIRU), très proche de la gauche. UK Diaspora du compatriote Jean-Marie Angoua fut la réplique politique et contrepoids à la CIRU.

Depuis quelques mois, l’ex Président de la CIRU  fut approché par M. Ali Touré, Patron du Café/Cacao au Royaume Uni et proche des proches des Ouattara afin de débaucher M. Jean Claude Grébé du FPI pour le compte du régime Ouattara.

Ce dernier encore frustré pour avoir raté sa nomination au sein du cabinet de CBG (Décembre 2010 - Avril 2011), saisit l’opportunité de « travailler pour la Côte D’Ivoire et non pour Ouattara ». Pour cela, son amante Fortunée Gballou fut chargée de prendre des attaches avec Abidjan par l’intermédiaire d’une copine à elle, ancienne résidente au Royaume Uni, rentrée au bercail (Côte D’Ivoire) et actuellement la Secrétaire particulière d’Hamed Bakayoko, un autre proche des proches des Ouattara.

Dans un souci de faciliter sa nomination, le régime Ouattara exigea la démission des Président et Vice-Président de la CIRU à savoir MM. Jean Claude Grébé et Anatole Ibo. Ils furent  aussi conseillés de positionner à titre intérimaire un individu très proche du régime et finalement de retarder les élections pour une période de 6 mois. Tout ceci avait pour unique but de saboter la résistance de l’intérieur.

En ce qui concerne la cerise sur le gâteau, le sinistre Hamed Bakayoko insista pour la nomination d’un individu sans réel poids et présence politique au sein de la communauté au Royaume Uni, à la tête du COJEP-UK.

Sur instructions personnelles de Patrice Kouté, depuis « sa mission de libérer Charles Blé Goudé » sur les bords de la Lagune Ebrié, proposa au sieur Jean Claude Grébé, le nom de Ferdinand Danon Gohou comme le remplaçant le plus approprié.

La manipulation fut faite à ce niveau avec Jean Claude Grébé proposant son poulain Gohou au camarade Blé Sépé, qui à son tour, se chargea de conseiller aux camarades Roselin Bly et Patrice Saraka, le nom de Danon Gohou.

Les heures qui suivirent, la nomination fut publiée sur les réseaux sociaux.

Cependant, le camarade Patrice Saraka m’avait à maintes fois approché afin d’en  savoir plus sur la crise au sein du COJEP-UK et les véritables raisons de ma démission.

Par voie électronique, je lui fis  part des raisons de ma démission, mes inquiétudes quant à la survie du  mouvement en Europe avec Patrice Kouté à la tête et finalement mes propositions pour la nomination d’un autre camarade du nom de  Jacob Baï.

Mon choix s’est porté sur cet homme pour sa grande capacité à mobiliser et son engagement désintéressé auprès de nos leaders politiques en prison, à savoir le Président Gbagbo, le Ministre Charles Blé Goudé et la Première Dame Simonne Ehivet Gbagbo.

J’avais aussi tenté d’expliquer que le mouvement se mourait sous Patrice Kouté et déteignant sur la réputation de son Président-fondateur. Par conséquent, il était tout à fait primordial et salutaire de l’écarter de la direction du mouvement en Europe et lui confier d’autres responsabilités (ailleurs).

Aussi, remplacer Patrice Kouté par un individu capable de mobiliser et/ou de remobiliser les troupes afin de faire du COJEP-Europe, une structure politique sérieuse et uniquement engagée pour la libération totale de nos leaders et de la Côte D’Ivoire.

Finalement, je me proposai d’apporter mon expertise au camarade Jacob Baï chaque fois que le besoin se ferait sentir.

Mes propositions et  bien d’autres conseils ne furent  jamais pris en compte. Il a fallu l’arrivée imprévue, solitaire et cavalière de Patrice Kouté à Abidjan et son intervention télévisée sur la RTI afin que les camarades du COJEP puissent  prendre les mesures disciplinaires à son endroit.

Par conséquent, le départ de Patrice Kouté ne fut jamais un réel départ, dans la mesure où l’actuel Président intérimaire est à ce poste par son unique volonté.

En réalité, la stratégie Kouté, est dans un premier temps, se faire oublier en laissant un autre individu diriger le mouvement. Ensuite, sachant très bien mes positions radicales et non négociables, pousser le nouvel homme fort à la faute puis partant de ce fait, revenir aux affaires comme l’homme de la situation.

Pour cela, il fallut dans un premier temps distraire la vigilance du nouvel homme fort du COJEP-UK, Ferdinand Gohou, en lui proposant de faire sa rentrée politique le Samedi 19 Juillet 2014. A cette rentrée politique, faire de cet évènement politique, une ouverture pour la dédicace du livre du Président Gbagbo par le co-auteur français, M. François Mattei. Au même moment, le FPI lance des posters pour la dédicace du même livre, le même jour, à la même heure et à une adresse différente. Ceci avait pour effet de créer un bras de fer entre le COJEP-UK et le FPI.

Ferdinand Gohou, en véritable inculte politique ou amateur, ne vit jamais venir la menace de son poste en engageant un bras de fer avec le numéro 2 de la Représentation du FPI au Royaume Uni, M. Dagrou Kapo Roberto.

Ce dernier, un proche de Patrice Kouté, se sert donc du soit disant bras de fer afin de repositionner son ami à la tête du COJEP-UK. Il a d’ailleurs commencé une campagne de sensibilisation et  de désinformation, campagne consistant à faire passer un certain message du Ministre Charles Blé Goudé, concernant son frère Patrice Kouté et sa conviction que ce dernier ne l’a Jamais trahi.

Ceci est la stratégie mise en place afin de réhabiliter Patrice Kouté !

Cependant, il y a un gros hic !

Comment convaincre Nick De Bessou de ne plus exposer les contre-vérités de Patrice Kouté et de Roberto Kapo ?

C’est en ce moment que le sieur Roberto Kapo, pour la première fois depuis le début de la crise au sein du COJEP-UK (Janvier 2013), trouve un intérêt très particulier à la réconciliation entre les frères Kouté et De Bessou. Il en fait tellement une affaire personnelle que ma fiancée et moi, fumes très surpris de sa gentillesse, disponibilité, de son humour et de son humanisme ou soutien dans le cadre de nos fiançailles. Il est tellement zélé pour la bonne marche de cette réconciliation qu’il dénigre ouvertement toutes les autres délégations commises ou mandatées pour la même chose : La réconciliation.

Pourquoi souhaite-t-il tant la réconciliation et avant le 19 Juillet 2014, jour des activités politiques du COJEP-UK sous la direction de Gohou ? Que cache-t-il ? Quelles sont ces intentions ?

Je pris la peine de jouer « les idiots » pour la circonstance afin de laisser le sieur Roberto Kapo aller au bout de son idiotie et sa bêtise humaine.

Souvent je tentais de le distraire en lui racontant que la date du 18 Juillet 2014 n’était pas bonne pour moi et de repousser la rencontre au 26 Juillet 2014. La réaction ne  se fit pas attendre !

Des coups de fil et des visites non des moindres furent arrangées afin de maintenir la date du 18 Juillet 2014.

Ces personnes soutiennent en chœur être fatiguées et attristées de voir deux frères s’entredéchirer.

Est-ce réellement le cas ou de la pure distraction ?

En réalité, ces personnes furent mandatées par les sieurs Kouté et Kapo afin de me convaincre à maintenir la fameuse date et me réconcilier avec « mon frère Kouté ».

Pourquoi le 18 et non le 26 Juillet ? Là, se trouve la question !

Kapo et consorts ont l’intention de perturber ou saboter les activités politiques du COJEP-UK, prévues pour le 19 Juillet 2014, dans l’unique objectif de faire porter l’échec de l’évènement à Ferdinand Danon Gohou.

Cependant, la veille soit le 18 Juillet 2014, Kouté fera une sorte de mea culpa expliquant sa haine ou jalousie à mon égard, puis prendra à témoins mes ainés afin de se faire pardonner. Me connaissant très respectueux à leur l’égard, il aura obtenu la réconciliation et aussi mon soutien pour son retour aux affaires.

Le bras de fer FPI/COJEP sera malicieusement attribué à Ferdinand Danon Gohou.

L’intention est de se servir de moi afin d’allumer  Ferdinand Danon Gohou pour son imprudence à défier mon parti, le FPI.

En clair, Kouté et moi devenons à nouveau des partenaires pour le bien commun de la resistance, surtout pour le FPI.

Il est cependant à noter un fait particulier voire insolite !

Le sieur Kapo a tenté de me convaincre de l’innocence de son mandataire Patrice Kouté dans la campagne de diabolisation et de dénigrements à mon endroit. Il les a plutôt attribués à MM. Grébé et Ibo.

Or, les soit disant propos provenant des deux individus cités ci-haut, sont uniquement des œuvres et portent toutes les marques de Patrice Kouté, selon les informations en notre possession et les confessions des deux personnes citées ci-haut, personnes qui furent copieusement laminées pour leur imprudence.

Ces derniers très remontés contre Patrice Kouté pour les avoir instrumentalisés et utilisés pour des ambitions personnelles ou pour régler ses propres comptes, ne sont pas du tout contents d’avoir leur réputation souillée et celle de Kouté, protégée. Ils ont apparemment insisté à ce que l’on me fasse parvenir l’identité réelle du meneur de la campagne de dénigrements afin que cet individu soit lui-aussi exposé. Cette information est donc parvenue au sieur Kapo, jouant les avocats du diable, lui un individu incapable de tenir un argument intelligible et comprehensible.

Cet individu pour lequel j’avais beaucoup d’estimes et de respect, a cru pouvoir me manipuler et me distraire pour régler ses propres comptes à Gohou et repositionner son ami et mandataire Patrice Kouté.

Son zèle et sa gentillesse débordante, ont fini par me convaincre qu’il se tramait quelque chose de pas  trop catholique.

J’ai délibérement laissé faire les choses afin de le rassurer de sa pretendue inteligence ou tact politique.

En réalité, cela m’amusait de voir un idiot prétendre enseigner des choses de la vie à une personne ayant vecu des choses inimaginables pour sa petite comprehension de porteur de sacs et videur.

Toutes leurs petites manigances, stratégies à deux balles et  bien d’autres choses, je les ai vues venir depuis longtemps.

Cependant, je faisais le mort afin de savoir qui de mes pretendus amis s’en irait le premier avec mes biens, heritage de mes enfants et ma femme.

C’est  ainsi qu’on découvre les vrais amis et qu’on s’en sépare automatiquement.

Un individu qui ne vous apporte rien dans votre vie, est un  individu qui vit à vos crochets et qui vous envie pour  votre succès.

Il est et sera le premier à vous descendre ou vous dénigrer ou vous assassiner. Ces individus projettent  leur misère sur vous, comme si vous en étiez responsables ! Ils sont les premiers à vous demontrer avec zèle leur soutien indéfectible.

Mais en realite, tout ceci est de la pure distraction afin de vous endormir. Une fois endormi, vous êtes très vulnérable et à leur merci. Ils seront alors libres de vous frapper là ou vous aurez suffisamment mal.

De telles personnes sont souvent considerées comme des hypocrites !

 En realite, l’on s’attarde beaucoup trop sur l’aspect physique de ces personnes-là.

Ces personnes-là sont souvent possédées par des esprits malsains. Elles n’ont aucun état d’âme.

Elles peuvent même offrir leur propre progéniture ou géniteurs en pâture afin d’obtenir une satisfaction morale et financière.

Ce sont des individus orgueilleux et très friands du spectaculaire. Ils souhaitent être vus, entendus et populaires même en l’absence d’actes concrets au sein de la sociéte ou de la communauté ou à certains postes.

Ce sont des vantards, des mythomanes, des complexés congenitaux, des personnes jalouses et envieuses et pire des criminels en puissance.

Dans un souci de realiser leur rêve le plus profond, ils sont capables de tuer leurs semblables ou les personnes qui les empechent involontairement de sortir du lot. Par conséquent, ils feront tout leur possible de se rapprocher de leur cible, pour en faire un allié, ensuite les endormir pour les tuer plus tard.

C’est ainsi que procède le syndrome d’Iscariote ou du meilleur ami-traitre ou tueur.

Ce sont des personnes sans avenir réel, des personnes incapables, faibles intellectuellement, des rejets sociaux, tentant de justifier leur existence par la diabolisation et le denigrement de leurs prochains. Cette pratique s’apparente au mysticisme, au fetichisme et au satanisme !

Pouvez-vous desarmer un esprit malsain avec des mots gentils ? Non ! Non ! Non !

Pouvez-vous tuer un dragon avec une Bible même si votre foi vous garantit pareille chose ? Non ! Non ! Non !

Chaque cible a son arme !

Vous n’allez tout de meme pas utiliser une arme à feu contre des mouches ? Pour  l’occasion, vous utiliserez des pesticides ! C’est cela la vérité !

Nous vivons dans un monde entouré ou fait de symboles mystiques et composé de mystiques et autres agents du diable. Ces personnes sont plus portées sur les biens materiels d’ici-bas plutôt que de la nourriture spirituelle. Ces personnes sont des partisannes du moindre effort et des raccourcis politiques.

Elles n’hésitent pas à trahir, dénoncer, dénigrer, diaboliser et  même tuer leurs semblables ou  proches pour une petite place, même éphemère au soleil.

Ces personnes sont généralement très bruyantes car elles cherchent à être identifiées, vues, reconnues afin  d’être accceptées comme des personnes exceptionnelles. Elles projettent leurs intimité et misère profondes en cachant leurs tares, incompétences, faiblesses, inadéquation et leur nature de personnes inachevées car sans aucune personnalité, dignité, respect pour la vie privée des autres, sans respect des règles et lois communautaires, sans respect pour la vie humaine. Elles cherchent comme leur Dieu, le Satan, à dominer les autres ou à être au-dessus des autres en l’absence de tous mérites. Ce sont des fausaires, des fraudeurs, des fraudes, des mythomanes, des manipulateurs, des mystificateurs, des buveurs de sang, des agents du diable. Ces personnes peuvent visiter des églises de façon régulière. Cependant, elles transforment l’église en un temple à la gloire de leurs divinités sataniques.

Au Royaume Uni, nombreux sont ces agents du diable au sein de nos communautés, particulièrement au sein de la communauté ivoirienne.

Le zèle soudain du sieur Kapo, un geste qui aurait pu passer inaperçu aux yeux des moins éclairés pour des gestes nobles et fraternels, est en réalité l’aspect physique pour endormir votre vigilance et entrer dans votre sub-conscient. Une fois en communion avec votre sub-conscient, ces personnes prennent entièrement possession de votre esprit et vous devenez des marionnettes ou esclaves dans leurs mains. C’est cela le contrôle de l’esprit ou MIND CONTROL.

Nous sommes à des dégrés moindres, victimes de ce contrôle ou dépendance de toutes sortes, délibérement introduite dans votre sub-conscient par ces personnes mal intentionnées afin de mieux vous contrôler et faire de vous des esclaves.

Observez autour de vous, vous verrez ces soit disant amis personnels, meilleurs amis, frères, sœurs, pasteurs, voisins, collègues etc, qui ont une grande emprise sur vous !

Vous êtes incapables de leur dire NON ou encore de vous expliquer votre propre soumission totale.

Ces personnes font de vous des esclaves du sexe, de l’alcool, de la drogue, de la cigarette, de l’argent, des biens matériels ou même vestimentaires. Elles contrôlent vos pensées et vos finances. Chaque fois que votre sub-conscient tente de se réveiller, elles vous approchent à nouveau afin de vous distraire et insérer de nouvelles informations dans votre sub-conscient, pour plus de dépendance et soumission.

C’est le cas actuellement du rôle joué par le sieur Kapo, pour le bénéfice de Patrice Kouté.

En effet, Patrice Kouté est un ancien disciple de la Rose Croix, ayant atteint presque le sommet de la connaissance ésoterique. D’ailleurs, il se vante souvent d’être un mystique.

Pendant 12 ans de loyaux services auprès de lui et du COJEP-Europe, cela n’avait point empêcher Patrice Kouté de me tenir en esclavage spirituel par la manipulation, les contre-verités sur les autres afin de me tenir loin d’eux et n’écouter uniquement que sa voix, la déception et des potions magiques et envoutantes (drogues et autres stupéfiants) introduites dans mes repas à son domicile.

Pendant que je fus sous son entier contrôle, il me dénigrait afin de m’humilier. Il était très heureux de me voir misérable, instable, nerveux et surtout confronté aux problèmes d’ordre domestique avec mon ex épouse. Il me présentait à des jeunes dames, selon mes goûts sexuels afin de mieux me compromettre. Il ensuite appelait mon épouse pour lui raconter toutes mes escapades sexuelles, créant des tensions ou des crises sauvages.

Pendant ce temps, il offrait ses services de GRAND FRERE, c’est-à-dire une oreille attentive afin de me confier totalement à lui. Une fois en possession de ces éléments, il les divulguait partout.

Certaines personnes savaient exactement avec qui j’avais passé la nuit ou si j’avais dormi dans le sofa. Chaque fois que je tentais de me rébeller, son épouse et lui m’invitaient à manger chez eux. Et ainsi de suite, je fus sous l’entier contrôle de Patrice Kouté,  vivant réellement ma vie et succès et faisant de sa misère, ma nouvelle vie.

Il prit la peine de dire aux uns et autres que j’étais un « malade mental et un drogué ». Les membres de la communauté ont réellement cru en cela, à cause de nos proches rélations. Pour se faire plus convaincant, il racontait aussi qu’il fut la personne attitrée afin de signer mes documents médicaux (Next of  Kin) etc. Il racontait aussi qu’il fut la  personne qui facilita l’arrivée de ma mère au Royaume Uni en 2001.

Les faits et ma version des choses !

1) Consommation suspecte de stupefiants et autres potions magiques.

 

Patrice Kouté et moi étions très inséparables. Nous passions beaucoup de temps ensemble surtout parce que mon foyer était très instable, à cause du travail au sein du COJEP et aussi   parce que mon ex épouse d’origine britannique fut incapable de me faire des mets et plats du pays.

 

Félicité Kouté se proposait de me faire certains plats de mon choix afin de les conserver au frais ou encore m’invitait à partager le repas avec eux.

 

Depuis la première consommation d’un met fait par cette dame, je remarquai un changement en moi. Je fus comme un accroc et incapable de me tenir hors de leur domicile, comme si j’étais attiré par une force quelconque. Chaque fois que je m’y trouvais, mon plat était spécialement mis de côté. Je fus la seule personne à manger ces plats-là.

Patrice et même ses enfants ont toujours réfusé de partager mes plats réservés et préparés par Félicité Kouté.

 

Il s’est aussi produit une certaine métamorphose à mon niveau. J’étais comme un accroc, très nerveux, très soucieux, très coléreux, très fatigué etc. Chaque fois que j’en parlais avec Patrice Kouté, il  me demandait de passer le voir et d’autres plats spécialement faits furent servis. Je ne me doutais de rien et j’étais très reconnaissant aux Kouté pour cette marque d’affections.

 

Au boulot, je n’arrivais plus à me concentrer, car tres fatigué et toujours en colère et souvent pour rien.

 

Ma consommation de cigarettes et d’alcool augmenta incroyablement.

 

Aussi, je manquais de sommeil, car Patrice Kouté s’assurait de me tenir éveillé jusqu’à 3 ou 4 heures du matin, me distrayant avec des causeries en ne pas en finir ou se vantant de connaitre un tel ou un tel.

 

Pendant quelques semaines de manque de sommeil et la pression des longues heures de travail ont fini par avoir raison de mon corps et de mon poids. Je fus très surméné et au bord du suicide.

 

Mes patrons très concernés pour mon état de santé m’obligea à rencontrer le psychologue du boulot pour un assessement initial. Après le diagnostique de l’expert, il confirma la thèse de surménage et m’imposa un repos complet de trois semaines. Il insista aussi à ce que personne ne me visite afin que je puisse me réposer comme il fallait.

 

Je lui dis que cela était virtuellement impossible car mon ex épouse et Patrice Kouté viendraient me voir afin de m’apporter leur soutien ou affection. Ainsi, il prit le téléphone puis arrangea pour mon admission dans une clinique privée pour une durée de trois semaines.

 

La seule personne informée de mon état de santé et mon lieu de repos fut mon ex épouse car en réalité mon next of kin ou la personne autorisée à agir en mon nom dans certains cas de figures ou le patient est incapable de donner son avis pour une opération ou un traitement.

 

Patrice Koute ne pouvait être mon next of kin car incapable d’aligner deux mots pour en faire une phrase.

 

C’est d’ailleurs encore le cas malgré le nombre d’années passées au Royaume Uni.

 

Un Next of Kin a nécéssairement besoin de communiquer avec les médécins et autres professionnels.

 

Aussi, le next of kin ne peut être une autre personne hors du cercle familial.

 

Je ne peux pas être marié et même si le torchon brulait, confier le kinship à un individu incapable de parler l’anglais. Cela n’a absolument aucun sens.

 

Aussi, comme il pretend être mon next of kin, il doit au moins savoir le nom de mon médécin généraliste, l’adresse de son centre de santé, le numero de téléphone et aussi légalement inscrit comme mon next of kin.

 

Je lui ai récemment démandé par voie de presse d’apporter les preuves de ses allégations et jusqu’au jour de la publication de cette mise au point, il fut encore incapable de produire un semblant de preuves. Tout comme il insinua en Juin 2013 que le RDR avait financé la sortie officielle du FDRC. Là encore, j’attends les preuves et toujours rien. J’ai toujours en ma possession tous les recus et les transactions bancaires pour l’organisation de mon mouvement.

 

En clair, Patrice Kouté raconte absolument rien de tangible ou rien de véridique. Tout, absolument tout est mensonge lui concernant depuis son nom de famille, sa date de naissance, sa situation maritale ou matrimoniale, ses enfants, sa prétendue profession et ses diplômes à deux balles, diplomes que je facilitai à acheter avec ses propres contacts nigérians.

 

La cérémonie organisée à l’honneur des nouveaux diplômés, fut encore arrangée ainsi que les photos.

 

Il s’était certes inscrit à l’universite mais il fut incapable d’emmagasiner les informations ou l’enseignement à un rythme dépassant son entendement ou ses aptitudes intellectuelles.

 

Ses devoirs et autres (Assignments) furent partagés entre moi-même et Jean Claude Grébé.

 

Vous pouvez vous renseigner auprès de cet homme pour plus de précisions.

 

Il n’y a jamais eu de “Graduation ceremony” en tant que tel. Il eut un semblant de ceremonie.

 

Tout ceci me couta £950, argent que je dû preter à mon “frère” afin qu’il “soit un diplomé”.

 

Demandez-lui dans quelle faculté il fut inscrit et quelle était sa spécialité  ou son choix de thème pour sa soutenance.

 

Quelques fois, il vous dira qu’il a fait Sciences Politiques, d’autres fois, il vous dira qu’il a fait les langues ou encore les mathématiques.

 

En clair, il est incapable de vous dire avec exactitude ce qui fut réellement sa spécialité.

 

Finalement, un maitrisard, comme il soutient l’affirmer à qui souhaite l’écouter, est au moins capable de s’exprimer en anglais et d’écrire des textes en francais.

 

Les discours et autres documents lus ou présentés par Kouté furent tous sans exeptions mes oeuvres. Oui, Patrice Kouté s’exprime très bien (a l’oral) mais incapable de faire la différence entre un adjectif et la syntaxe.

 

D’ailleurs , il a toujours soutenu être un autodidacte.

 

Comment un autodictate puisse soutenir une maitrise sans avoir au préalable le niveau requis pour le BEPC?

L’université n’est pas un lycée! L’on ne va pas dans un grande école avec un BEPC en poche. Il vous faut absolument un baccalauréat ou équivalent. Ce qui n’est pas le cas de Kouté!

 

Patrice Kouté fut certes inscrit dans une université de la place, aidant les plus démunis de la communauté afin d’ obtenir le niveau requis pour des études universitaires. Il passa donc trois ans pour le High National Diploma (HND), équivalent du baccalaureat.

 

Le HND a des spécialités ou des options vous permettant de continuer dans une filière quelconque ou de vous mettre sur le marché de l’emploi.

 

Patrice Kouté n’a ni les compétences intellectuelles, ni l’âge adéquat ou nécéssairement le temps de suivre des cours à l’université et de s’occuper des activités politiques du COJEP. D’ailleurs, il passa plus de temps entre deux trains d’Eurostar qu’en amphis.  

 

Aussi pour faciliter son inscription, il fallut une référence d’un professionnel ( médécin, avocat, etc) avant le test d’essai d’aptitudes intellectuelles et linguistiques.

 

Je dû deboursai £235 afin qu’un de ses contacts puisse l’aider à passer le test en anglais et mathématiques avancées.

 

C’est le total de cette somme qui avoisine £950.

 

Incapable d’éponger sa dette car beneficiaire d’assistance sociale et son épouse faisant des travaux ménagers dans une résidence, il me proposa les services de son épouse, une nuit entière avec Félicité près de London Bridge, au Novotel.

 

Il passa plus d’une heure à me convaincre afin que j’accepte son offre et tentant de me convaincre de l’approbation de la concernée.

 

Il avait souhaité le Novotel afin que son épouse puisse rentrer très tôt avant le réveil des enfants pour l’école.

 

 Je declinai l’offre pour plusieurs raisons. Il en fut très surpris et un peu embêté.

 

Il tenta de me faire croire que Félicité avait un faible pour moi et qu’il ne voyait aucun inconvénient de partager son intimité. J’en fus très dégouté par ses propos et surtout lorsqu’il soutint qu’après tout c’est une ghanéenne, c’est leur travail!”.

 

 Il le disait sans aucune gêne sur le visage, comme un contrat ou un transaction banale.

 

Par curiosité, je lui demandai si le couple avait l’habitude de le faire. Il repondit qu’elle était très serviable lorsqu’il avait besoin de ses services. En plaisantant, il me dit ceci: “Comment penses tu qu’avec £90  la semaine, elle pouvait s’offrir un terrain et y construire la maison de sa mere? Je sais tout et connais certains de ses amants! C’est une ghanéenne après tout. Je vais où avec ca?”.

 

 Je lui demandai si ses enfants étaient de lui. Il repondit qu’ “en Europe l’on mange son totêm. Je suis venu en Europe sans enfants, seulement avec une valise en forme de guitare. Si je suis nommé, je rentre faire ma vie avec une intellectuelle. J’ai rencontré la nièce d’Alpha Blondy et nous étions dans l’une des plantations de Blé Goudé. Elle m’intéresse celle-là, Il y a mon avenir avec elle…”.

 

J’étais encore plus que dégouté du ton qu’il utilisait pour décrire sa compagne et mère de ses enfants. Je ne fus pas du tout surpris lorsqu’il fit ses bagages pour la Côte D’Ivoire suite à la nomination de CBG. Il en fut malade car son rêve venait d’être brisé, suite au refus poli de CBG, lui demandant de rester à son poste. Il en voulait terriblement à CBG, à Jean Claude Grébé et aussi au Président Gbagbo pour “son manque de vision”(?). Que voulait-il dire? Je ne le saurais peut-être jamais!

 

Patrice Kouté est un individu très égoiste et un véritable individualiste. Tout doit tourner ou graviter autout de lui. Il souhaite être le centre d’attention ou celui qui détient les informations inédites. Comme Ouattara, il se vantait connaitre les grands de la politique française ou les personnalités ivoiriennes proches du Président Gbagbo. D’ailleurs, il entretenait des rapports homosexuels avec un ancien ministre proche du Président Gbagbo. Quand il fut confronté, il repondit que pour le pouvoir, il était prêt à tout. Ainsi, il s’ouvrit à moi en ces termes: “La politique et le mysticisme vont de pair. Un bon politicien est un grand mystique!

Je vais t’introduire dans une loge ici à Londres. Tu vas comprendre la vie et cela va te changer! Cependant, acceptes sans broncher tout ce qu’ils vont t’imposer!”.

 

Je lui demandai “imposer quoi au juste?”

 

Il me repondit d’avoir l’esprit ouvert et de ne point m’attacher à quelque chose. Il soutint alors qu’il lui arrive de coucher des gamines de 13 à 16 ans, des vierges de préference afin de posséder leur énergie et grandir au sein de la loge. Ce sont des choses de ce genre, la zoophilie, la pédophilie ou l’homosexualité qui apportent la force surhumaine ou mystique.

 

Il soutint aussi que la loge leur conseillait ce genre de choses afin d’atteindre le sommun de leur pouvoir caché en eux. Les sacrifices et autres rituels étaient aussi conseillés.

 

Mon dernier voyage en Côte D’Ivoire en Août 2010, je vis de mes yeux ses actes de pédophilie, actes exercés sur une gamine d’à peine 10 ans.

 

Nous étions à Port-Bouët, dans le quartier de Serges Kassy. L’artiste avait organisé un tournoi de football, tournoi qui vit la participation de CGB, Eric Patron, Zéguen et bien d’autres frapper dans la balle ronde. Mon chauffeur m’avais déposé après une réunion au ministère de la Justice, à Port-Bouët, afin que je rencontre CBG avant mon départ prévu pour le surlendemain.

 

Tout le temps passé au pays, je ne fus jamais privilegié de rencontrer le leader, car Patrice Kouté avait personnellement veillé à ce que cela ne se produise point. J’ai dû rencontrer brièvement le leader chez Serges Kassy, lorsque celui-ci y était afin de se doucher. Zeguen Touré fut la personne qui facilita la rencontre de 5 minutes d’horloge.

Après son départ précipité(CBG), Patrice Kouté était en compagnie d’une gamine à qui il prêtait beaucoup d’attentions. Je pensai qu’elle fut l’une de ses nièces ou même sa fille.

 

Le lendemain, je passai rapidement dire aurevoir à Patrice Kouté à sa résidence Maya. Je découvris avec horreur la gamine de la veille à peine habillée et toute endormie. Il venait lui aussi de se réveiler avec une grosse érection que son caleçon cachait à peine. Je tentai de garder mon calme, m’empêchant de regarder le corps semi-nu de la gamine, gamine je suppose fut sexuellement violentée. Je tentais de cacher mon dégout sur le visage en le distrayant avec des histoires de mon retour à Londres avec escale à Paris pour une nuit torride avec la fille d’un ambassadeur du gouvernement Gbagbo. En moins de 5 minutes, je lui donnai les details de mon séjour à Paris et pris congé de lui.

 

Il eut d’autres opportunités où cet homme abusa d’autres jeunes filles vulnerables. L’un des cas fut cette jeune fille de 23 ans, fraichement arrivée d’Abidjan via Paris. Elle était ici avec de faux papiers européens. En realité, une immigrante clandestine qu’il me confia afin de l’aider à regulariser sa situation. Nous la visitâmes à deux ou  trois reprises.

Une autre fois, il s’y était rendu tout seul à une heure très avancée. Selon les propos de la jeune dame, il tenta de la violer toute la nuit.

 

Elle soutint s’être “débattue comme une lionne” et dut son salut aux voisins rentrant d’une virée nocturne. Je l’ai cru dans un premier temps mais plus tard, avec du recul, je compris qu’elle tentait de me voiler la vérité, vérité qui consiste à être la victime d’un viol pendant des heures. Elle avait son honneur à proteger et je comprenais cela.

 

Cependant, chaque fois que nous nous rendions chez elle, sans la prévenir, elle piquait des crises d’asthme et transpirait à grosses gouttes. Elle était pétrifiée par la présence de ce mastodonte humain et s’efforcait à écouter la visite en fournissant des excuses de tous genres. Je l’ai appelé le jour suivant pour en savoir plus sur son état de santé. Elle me dit qu’elle ne souhaiterait plus nous voir chez elle et elle raccrocha. Je tentai d’en savoir les raisons mais son téléphone ne répondait plus. Je n’ai plus jamais eu des nouvelles de cette jeune dame ou si elle est encore au Royaume Uni.

 

Je partageai l’information insolite avec mon ex épouse qui me confirma que cette jeune dame fut réellement violée. Elle ne pouvait point se plaindre car en situation illégale et ne maitrisant point la langue de Shakespeare. Je fus tellement dégoutté que j’appelai Patrice Kouté pour le confronter. Il m’invita chez lui pour un plat. Après le plat, je m’étais tellement senti malade que je n’eus jamais l’opportunité d’aborder le sujet de ma visite.

 

Si Patrice Kouté soutient à tue-tête que je suis “un drogué”, c’est justement parce qu’il me nourrissait de potions magiques dans mes mets spécialement faits. Il savait exactement les effets immédiats et sécondaires des stupéfiants dans mon organisme et sur mon mental. Il faisait en sorte de me tenir occuper tard la nuit ou au petit matin, me privant de sommeil adéquat. La résultante fut de créer une sorte de maladie psychique en moi. Si mes patrons n’avaient pas remarqué de changement en moi a savoir perte de poids, colere, instabilite et autres, j’aurais pu terminer dans un asile de fous. Pour cela, je suis très reconnaissant à la promptitude de mes collègues et patrons à m’apporter assistance et soutien pendant les jours les plus sombres.

J’étais incapable d’expliquer ce qui m’arrivait. Et pourtant, je me rendais comme un automate chez les Kouté pour plus de plats africains. La question est la suivante: Demandez-lui ce qu’il introduisait dans mes plats à cette epoque? C’est cela la réaction que j’eus lorsque le couple invita Jean Claude Grébé pour un plat d’alloco. Vous avez dit alloco ou caviar?

 

J’ai grandi à Yopougon et d’autres quartiers comme Port-Bouët Phare, Marcory Résidentiel et Williamsville. La drogue est largement disponible là-bas. Il se trouve même des plantations de canabis dans les environs d’Abobo, lors de mon séjour à Williamsville. Je ne fus jamais ni de près ni de loin intéressé par la drogue. Je fume des cigarettes normales comme Craven A (Abidjan) et John Player Special (JPS à Londres). Je fume beaucoup car je bosse beaucoup. C’est tout!

 

Je suis entièrement disponible à tout moment et de façon imprévue à me soumettre à tout contrôle ou depistage de routine!

 

Je n’ai jamais touché à la drogue au pays encore moins ici en tant qu’étudiant sur un campus qui fit de la consommation de cannabis une sorte de crime permis, à condition que cela soit consommé en petites quantités et que le campus ne se transforme point en un campus pour dealers de drogues considerées comme strictement interdites à la consommation.

 

La drogue ne fut jamais ma chose et ne le sera jamais!

 

Un drogué, cela se voit à l’oeil nu, sur les vêtements (odeur) ou sur la peau (réactions et infections épidermiques) et le comportement (manques et autres actes attitudes à la fois psychologiques et hérétiques).  Prenez la peine d’observer les SDF ou les clochards et autres pour vous en rendre compte.

 

Ceux qui me fréquentent depuis des decennies ne m’ont jamais surpris dans une position compromettante ou encore senti une quelconque odeur de cannabis ou autres stupéfiants.

 

 Je l’ai dit une fois et je le dis à nouveau,  je demande à Patrice Kouté, mon dealer habituel, d’apporter l’information sur la nature de la drogue qu’il me servait dans les plats de son épouse.

 

Depuis la dernière publication de ma mise au point datant d’un mois et plus, j’attends toujours impatiemment les preuves de son kinship, le nom de mon médécin traitant, son adresse et téléphone, ainsi que les preuves de sa visite à ma clinique, clinique selon lui qui m’aurait enchainé les pieds (abérration, sommes-nous au temps de Kunta Kinté? Sait-il au moins cet ignare et tristesse existentielle, que la loi “Human Right Act 1998” prédate mon admission des années 2000?).

 

Il faut vraiment être un parvenu et un minable dans l’âme et dans les faits pour avancer pareille incongruité et de surcroit en Europe et non en Côte D’Ivoire sous le régime Ouattara, ses partenaires en crimes. Pour cela aussi, j’attends plus de details ou encore les preuves.

 

Aussi, comme il prétendait être mon next of kin, qu’a-t-il réelleement fait afin de me libérer des chaines, si cela fut un choc pour lui?

 

Absolument rien! Pourquoi? Parce que l’individu n’a jamais atteint la réception de la clinique, car la sécurité avait  reçu des consignes claires de n’admettre que mon épouse, une fois chaque trois jours.

 

Peut-il au moins décrire ma tenue vestimentaire ce jour-la?

 

J’ai autant de questions à lui poser, lui mon next of kin et son incompetence notoire à jouer son rôle d’avocat pour mon bien-être et mes intérêts.

 

Un next of kin ne signe pas uniquement des documents, mais il fait partie intégrante du traitement du patient.

 

Peut-il au moins confirmer avoir assisté à une réunion particulière avec mon médécin personnel?

 

Pour assister à une réunion technique de ce genre, il faut au moins maitriser la langue, savoir la manier et savoir le minimum des mots couramment utilisés dans le domaine médical. Patrice Koute est incapable de tenir une conversation en anglais avec mon fils de 10 ans. Comment peut-il prétendre tenir une interaction avec un professionnel dont le vocable est beaucoup plus riche que le sien?

 

Bref, les personnes l’écoutant, sont à mon avis des personnes faisant peu usage de leur intellect afin de challenger les  contre-vérités de ce mythomane, un véritable collegue du Chef d’état ivoirien.

Je ne sais plus qui de Ouattara et de Kouté est le meilleur des mythomanes, tellement ils s’égalent en tout.

 

Je soutiens ici qu’apart les salutations d’usage avec cet homme, tout le reste n’est que pur mensonge ou vantardise. C’est un individu très complexé et un échec social, tentant de se hisser au plus haut sommet de ses rêves, par la déception, fraude, délation, dénigrements, diabolisation de ses proches. Il en fit de même pour les réprésentants des autres répresentations en Europe. Sur 10 répresentations que j’ai aidées à installer, il existe uniquement la France avec Zap Krasso et la Suisse avec Gnahoua Jean Claude. Les autres réprésentations ont longtemps fermé leurs portes.

 

Cet individu a transformé certaines personnes en objets sexuels ou prostituées pour entretenir ses copains politiciens ou pour se faire de l’argent. Il proposa à sa copine, Gisèle Yaké, copine qu’il tente toujours de voiler à toute la communauté, afin  d’organiser des soirées privées pour de vieux blancs riches et friands des partouzes avec des jeunes filles noires.

 

D’ailleurs il la traite toujours comme un objet sexuel, chaque fois qu’il souhaite changer de cadre. Il avait exercé d’énormes pressions sur cette jeune dame afin qu’elle divorce son époux anglais pour lui, avec la promesse de “quitter l’analphabète de ghanéenne pour une diplomate comme toi…”.

 

Plus de trois ans plus tard, il n’a toujours pas encore quitté sa femme pour Gisèle Yaké. Il continue de la voir secrètement et ne se présente plus en public avec elle depuis sa suspension du COJEP-UK.

 

Nous avions tenté de raisonner cette jeune dame et la prévenir, mais rien n’y fit. Elle était tellement sous son emprise qu’elle nous menaçait à longueur de journée.

 

Aussi, ayant appris la vie antérieure de fille de joie de Sylvie Boudoukonon à Abidjan-Zone 4, il passa le temps à lui faire du chantage, menaçant de tout raconter à son époux d’alors, Jéremie Dahié.

 

Dans le souci de garder ce secret, il lui imposa d’offir ses services sexuels à ses voisins et amis, chaque fois que les enfants sont à l’école. Cette dame, illétrée, n’avait personne pour la soutenir et fut incapable d’en parler à son époux. Pendant sa vie de femme mariée, elle menait parallement une autre vie, celle de prostituée au service de Patrice Kouté.

 

Analphabète, naïve et ignorante, elle contracta la maladie du siècle pour son indélicatesse à ne pas se protéger pendant ses rapports avec ses clients. Elle est donc porteuse du virus fatal et ne l’a appris que très récemment. Elle est devenue tellement accroc au sexe depuis l’annonce de sa maladie et la rareté des clients, qu’elle s’est acheté une demi-douzaine de vibromasseurs. Son état de santé fut publiquement fourni par son propre proxénète et partenaire en crimes, Patrice Kouté. C’est encore le même individu qui nous fournit le numero de sécurité sociale  (NI Number) d’Anatole Ibo, par personnes interposées.

 

Aussi, Patrice Kouté mentionna qu’il fut celui qui facilita l’arrivée de ma mère au Royaume Uni en 2001. Archi faux!

 

Comment un individu en situation illégale, avec un faux passeport français, sans emploi et bénéficiaire d’assistance sociale, sans un compte bancaire et sans un contrat de maison en son nom, puisse inviter une personne au Royaume Uni?

 

Par quel miracle a-t-il pu réaliser cet exploit?

 

Nous aimerions en savoir plus afin de faire rentrer nos frères et soeurs en exil ou au pays souffrant le martyr sous Ouattara. Quel grossier mensonge!

 

C’est au contraire moi qui fus chargé de faire venir sa fille ainée au Royaume Uni. Cependant, la petite était déjà enceinte et très avancée dsan sa grossesse pour faire le voyage. Il était impossible qu’il la fasse passer pour une mineure.

Je lui dis que je ne pouvais être impliqué ni de près ni de loin à cette affaire sachant que la jeune dame avait tout au moins 21 ans. Il abandonna donc ce projet pour de bon!

 

Souvent il me demandait de le déposer nuitamment chez Marie Yolande Djédjé, sa soit disant cousine, et compagne de son ami de jeunesse, Tony Kragbé, lorsque ce dernier était au travail. Il montait tout seul pour des heures et en redescendait une heure ou quelques minutes avant l’arrivée du maitre des lieux. Je trouvais cela insolite. Je lui demandais pourquoi je ne pouvais pas monter dire bonsoir à Yolande ou encore attendre que Tony soit présent afin de leur rendre visite. Il tentait souvent de changer le sujet soit en s’énervant ou parlant d’un sujet particulierlui tenant à coeur.

 

Patrice Kouté exerça d’énormes pressions à une de mes pétites, lui demandant de lui faire une fille, car “la ghanéenne” ne lui faisait que des garçons. La jeune fille me demanda si mon “frère” était sérieux et s’il souhaitait réellement avoir un enfant hors mariage. Je leur dis qu’ils étaient des adultes et qu’enfin à deux, ils prendraient la decision la mieux indiquée. Dès que cette jeune fille lui annonça sa première grossesse, Patrice disparut de la circulation. Il n’a plus jamais revu la jeune fille en 9 ans, l’àge de son dernier enfant hors mariage. Les rapports avec cette jeune dame sont très tendus entre nous, car me blamant pour l’avoir présenté à “une personne inconsciente, un plaisantin!”. Elle ne prend plus mes coups de fil depuis belle lurette. J’ai cru la voir dernièrement à une veillee religieuse. Mais avant que je ne puisse l’approcher, je fus distrait par un ami de longue date et elle disparut de ma vision.

 

J’aurais pu écrire tout un roman ou même des livres en plusieurs tomes sur cet individu, agent vivant du diable parmi nous. Helas, je n’ai pas que cela à faire.

 

Il était primordial que je situai le cadre de mes articles le concernant.

 

Ce ne fut jamais des attaques personnelles mais plutôt une rébellion afin de chasser l’esprit malsain habitant cet homme. Il y a l’aspect physique que vous voyez (attaques personnelles dit-on) et le combat spiritiuel comme c’est le cas actuellement. Cet homme est réellement possédé et pose une grave menace pour la communauté en général.

 

Nombreux sont ces individus qui fréquentent les loges pour une formation ésoterique, dans l’unique but d’asservir leur prochain.

 

Nous autres avions reçu la même formation et même plus. Cependant, notre objectif est de délivrer nos frères et soeurs en exposant les techniques utilisées par leurs amis et proches et au-délà par les occidentaux afin de nous maintenir dans la servitude.

 

53 and après les indépendances, nous retardons délibérement le progrès de notre continent en faisant usage abusif d’ésoterisme afin de nous positionner socialement ou politiquement. Ces personnes le font par pur égoïsme, pour leur propre image et des gains personnels. Cependant, ils se servent de nous autres afin d’assouvir leurs besoins.

 

C’est cela qu’il faut éviter d’être, des mules, des valets, des esclaves, des ojets sexuels, des pourvoyeurs de fonds. Malheureusement la politique et le mysticisme font front commun en Afrique, retardant notre progrès. Nous sommes réellemement nos propres bourreaux car ce pouvoir aurait pu être utilisé afin d’affranchir nos populations et états. Helas,...

 

2) L’histoire d’empoisonnement de Jean Claude Grébé.

 

Patrice Kouté m’accusait récemment d’avoir véhiculé l’information selon laquelle, il tenta d’empoisonner Jean Claude Grébé. Il n’en était rien!

 

En effet, Tony Kragbé, ami de longue date de Patrice Kouté fut celui-la même qui me mit la puce à l’oreille en m’expliquant la nature des repas offerts par les Kouté. Je me rappelai de mon triste sort et informai Jean Claude Grébé de décliner l’offre d’invitation. Ce dernier, peu sage et très bavard, alla confronter Patrice Kouté en dévoilant sa source.

 

Je ne regrette pas avoir informé Jean Claude Grébé mais je regrette plutôt m’être adressé a un inconscient, dévoilant ses sources chaque fois qu’il est confronté à pareilles situations.

 

Qu’est-ce qui s’est reellement passe?

 

Patrice Kouté en voulait terriblement à Jean Claude Grébé ou le sorcier comme il aimait se faire appeller pour avoir tenté de lui ravir sa nomination, suite à la nomination de Charles Blé Goudé à la tête du Ministère de la Jeunesse en Decembre 2010.

 

Jean Claude Grébé fut en compagnie du Ministre Charles Blé Goudé lors d’une de ses interventions devant les cameras de télévions occidentales, en pleine crise post-électorale, tentant d’expliquer la fraude de Ouattara et consorts.

 

Au lendemain de sa nommination, Patrice Kouté félicita le Ministre CBG. Il lui annonca qu’il ferait ses bagages le même jour afin de se rendre le lendemain à Abidjan pour ses nouvelles fonctions. Il en fut dissuadé car CBG lui a demander de rester à son poste à Londres.

 

CBG expliqua que le Premier Ministre M. Aké N’Gbo insista à ce que chaque ministre du gouvernement puisse uniquement s’offrir les services d’un collaborateur en attendant que la situation politique et economique s’améliore. La Côte D’Ivoire était déjà sous d’énormes sanctions et un embrago. Les institutions financières africaines avaient aussi reconnu “Ouattara comme le Président elu”, selon la volonté de la communauté internationale. L’argent se faisait rare et le gouvernement travaillait à la création d’une monnaie ivoirienne afin de sortir de la dépendance du CFA.

 

Patrice Kouté cru que le Ministre CBG se foutait de lui en lui racontant tout ceci. Il n’arrivait toujours pas à comprendre la présence de Jean Claude Grébé aux côtés du ministre. Pour cela, il en voulait terriblement à son ami le sorcier Jean Claude Grébé et au Ministre CBG.

 

Concernant le ministre, il me dit ouvertement son mecontentement pour le manque de considération et de loyauté de la part de son leader. Il pensait être utilisé à faire du COJEP-Europe une structure importante, ayant favorisé la nomination du ministre. Par consequent, si un seul individu devait être à ses côtés, c’etait bel et bien lui et non Jean Claude Grébé, “un individiu sans aucun lien avec le COJEP”. “Pourquoi selon lui Jean Claude Grebe devait benéficier des fruits de mon travail et lui, contraint de rester à son poste, à son âge avancé (47 ans)”.

 

Il était dans une colère indescriptible. Il ne se gênait même pas à injurier Jean Claude Grébé, le ministre CBG et le Président Gbagbo, qu’il accusait de manquer de vision (?).

 

Je tentai de le calmer, surtout qu’il avait déjà fait ses valises, prévenu son épouse et certains membres du bureau pour son imminent départ. Tout était à l’eau et il se sentait très humilié. Il fallait qu’une personne paye pour son affront.

 

Je tentai de convaincre mon leader, collaborateur et frère, en lui demandant d’ “être sage, patient, et d’avoir confiance en CGB. Il ne saurait oublier les actes posés au nom du COJEP-Europe, le mouvement que tu diriges. Fais lui confiance et patientes un peu. Ta nomination ne va pas du tout tarder”.

 

Malheureusement, le Président Gbagbo fut dégommé par la France et alliés.  La nomination tant attendue, vola elle aussi en éclat. Le Ministre CBG se réfugia au Ghana et prit contact avec Patrice Kouté.

 

Patrice Kouté lui imposa un rythme particulier en s’imposant comme la personne la plus discrète et la plus efficace à organiser sa sécurité personnelle. Il se rendit au moins 3 fois au Ghana, renconter CBG.

 

Patrice Kouté lui imposa aussi son frère cadet comme chauffeur particulier du ministre. Ce dernier était chargé en temps réel de fournir la location ou le lieu de cachettes de CBG. Il était convaincu que le ministre était un homme politique très sage et aguerri.

Cependant, toutes les informations sur le ministre furent uniquement gerées par le trio Kouté, Yaké et Kragbé.

 

La suite vous la savez!

 

En ce qui concerne Jean Claude Grébé, il était aussi question de le distraire, se rapprocher de lui et lui régler les comptes. Pour l’occasion, Félicité Kouté se chargea d’appeller l’épouse de Jean Claude Grébé afin qu’ils se rendent à leur domicile pour un plat d’alloco. Cette dame avait tellement insisté que cela agaçait à la fois Jean Claude Grébé et son épouse. Il m’en parla afin de découvrir les réelles motivations soudaines derrière cette invitation. Discrètement, je contactai Tony Kragbé qui se mit à table. Il reconnut que toutes les invitations de Patrice Kouté, étaient un rendez-vous avec la mort.

 

Je me souvins automatiquement de mon propre cas aux mains des Kouté. Je fis un retour à  Jean Claude Grébé afin qu’il trouve des excuses ou pretextes et éviter de prendre un repas avec Patrice Kouté.

 

Jean Claude Grébé, manquant de sagesse, appela dit-on Patrice Kouté afin de le menacer.  Patrice Kouté jouant les innocents, nia tout en bloc. Il exigea la source de cette “information éronnée”.

 

Jean Claude Grébé lui dit qu’il avait cette information de Moi-même. Patrice Kouté, automatiquement prit les leaders de la communauté à témoins, m’attribuant une certaine campagne de denigrements afin de prendre sa place.

Ces derniers, à leur tour prirent l’engagement de m’en parler et tenter de trouver une solution immédiate pour la réconciliation et pour la cohésion au sein de la communauté. Je leur repondit que Tony Kragbé fut la personne qui m’informa des mauvaises intentions de Patrice Kouté. Si ces derniers étaient intéressés d’en savoir plus, ils n’auraient qu’à approcher Tony Kragbé.

 

Tony Kragbé à son tour, nia en bloc toute connaissance d’un projet d’empoisonnement en public et en privé me dit ne plus me confier de secrets.

 

Quel choix avais-je?

 

Me taire et laisser faire les choses jusqu’à ce que mort s’en suive ou en parler discrètement au concerné afin que ce dernier prenne ses dispositions?

 

Je fus plutôt tenté de décourager un individu et garantir a un autre encore des années parmi nous. Je ne le regrette point. Je regrette plutôt le fait que Jean Claude ait dévoilé sa source à Patrice Kouté. Cet individu a donc manqué de tact et de sagesse.

 

L’affaire fit un grand bruit au sein de la communauté, m’attribuant malicieusement d’avoir délibérement accusé Patrice Kouté dans le cadre de ma“ campagne de dénigrements et diabolisation”.

 

En clair et pour me resumer, je suis resté dans un mutisme plat pour une raison particuliére, celle de donner la chance aux membres de la communauté de découvrir d’eux -mêmes l’esprit malsain et pervers de cet individu, autrefois adulé pour son soit disant militantisme ou patriotisme.

 

Patrice Kouté est un cancer rampant, très silencieux aux conséquences fatales. Il n’existe pas encore de remède ou de traitement pour ce cancer d’une rarété exceptionnelle. L’unique façon d’eviter de contracter ce cancer est de se protéger des contacts insolites ou encore un intérêt trop particulier en vous et/ou vos activités ou encore son intérêt soudain de faire de vous un membre de son premier cercle.

 

Vous êtes priés d’être très vigilants,  alertes et demeurer éveillés en tout temps en sa compagnie. Un seul instant d’inattention et un sourire pour un faux compliment à votre endroit suffit largement pour s’inviter dans votre sub-conscient. Vous êtes ainsi prevenus !

 

Je crois avoir fait mon devoir de citoyen !

 

En ce qui concerne les crimes de pédophilie, la victime ne peut-être identifiée plus de 3 ans après l’acte sexuel.

 

Aussi,  a-t-elle fait l’aveu à ses parents ou les parents eux-mêmes, ont-ils tenté de retrouver leur gamine absente de la cour familiale? Savait-il au moins où se trouvait leur fillette?

 

Il est donc virtuellement impossible de retrouver la victime afin de porter plainte pour viol statutaire.

 

Aussi, la pédophilie en Côte D’Ivoire est pratiquement la norme, vue la situation délétère dans laquelle vivent les populations. Elles sont souvent forcées d’offrir leurs enfants à des pervers et autres pour des miettes et cela pour l’entretien de la maison. Je pense que Patrice Kouté le savait très bien et il echappéra à la justice encore une fois, après le premier viol jamais reporté.

 

Cependant, vous avez le devoir de protéger vos enfants chaque fois que Patrice Kouté vous rend visite. Soyez SVP des parents responsables et non des parents absents et  indirectement complices !

 

Pour finir, je tenais à rappeler aux autres individus encore tapis dans l’ombre, prétendant avoir des talents de grands manipulateurs, de se calmer et d’oublier de tenter quoique ce soit de peur d’être copieusement humiliés par mes soins.

 

Un leader s’impose naturellement par la sagesse, le bon usage du LIBRE ARBITRE, par le dépassement de soi-même et des actions désinteressées pour le bien commun. En retour, les populations lui ramenent la reconnaissance et le placent au sommet de la société. De tels individus même une fois décédés, demeurent des icônes  ou des modèles pour la prospérité. Ils auront donc laissé des traces, traces qui serviront à inspirer les futures générations.

 

Un leader s’impose naturellement de par ses actions sur le terrain et la création intellectuelle pour le bien-être de tous.

 

Les soit disant leaders ou auto-proclamés leaders ou les fraudes analphabètes pompant l’air aux gens dans la communauté pour si peu de rendement intellectuel ou pour le bien collectif ou communautaire, ne peuvent prétendre être des leaders. Ils doivent d’abord commencer à s’imposer chez eux, mettre de l’ordre dans leur foyer, être des modèles pour leurs enfants, avant de prétendre diriger toute une communauté.

 

Ce sont pour la plupart des idiots et des individus inachevés qui projettent leur échec social sur les autres en les tenant directement responsables de leur misère. Ce sont des personnes sans ambitions, sans personnalités et sans présence familiale. Ils sont en realité soit des idiots à la maison, de véritables domestiques ou des personnes battant régulièrement épouse et enfants afin d’imposer leur desiderata.

 

Des individus si sinistres comme Kouté et Kapo, ne seraient rien sans le COJEP et le FPI. Grâce à ces mouvements ou partis politiques, ils se font voir, entendre et remarquer.

 

Si ces derniers avaient des talents d’anticiper sur des evenements, ils auraient créé leur propre mouvement ou parti politique afin de nous apprendre leur philosophie ou vision.

 

Ils sont incapables de s’exprimer en francais encore moins d’expliquer la philosophie des partis et mouvements auxquels ils ont adhérés.

 

La politique n’est pas de faire le perroquet de service après avoir lu un ou deux articles !

La politique n’est pas de se servir des faits et évènements politiques !

La politique n’est pas d’injurier les autres !

La politique n’est pas de dénoncer, manipuler, dénigrer ou diaboliser ses adversaires !

La politique n’est pas d’haranguer les foules !

 

 La politique est un art et uniquement reservees pour des personnes avec de grandes visions !

 

Notre monde fut créé par l’unique volonté de Dieu. Il lui a fallu avoir une vision avant de la mettre en application. Par consequent, l’on vient à la politique pour améliorer le vécu des populations et non les soumettre à une dictature quelconque.

 

Savent-ils au moins ces deux minables de policards à deux balles, qui des populations et des institutions viennent en premier? Savent-ils la différence entre le capitalisme et la bourgeoisie africaine ? Qu’est-ce que ces deux courants politiques ont-ils en commun?

 

Autant de questions à l’endroit de nos soit disant « grands politiciens » que le FPI et le COJEP n’aient jamais connu !

 

Qu’ont-ils fait de leur propre intellect sinon que de distraire ou de dénigrer les autres afin d’exister ?

 

 Est-ce cela la politique ou l’ésoterisme beat?

 

Savent-ils au moins la date de ce jour ou encore dans quel pays ils vivent?

 

Savent-ils au moins leurs droits et devoirs vis-avis des autorités britanniques ?

 

Peuvent-ils expliquer à leurs progénitures les différents courants politiques ou encore la vision du Président Gbagbo?

 

Ces questions ne peuvent avoir de réponses satisfaisantes, car en réalité ces deux idiots du village ne peuvent même pas déchiffer ou décodé les non dits et autres dans une phrase. Ils se limiteront comme des perroquets de service de faire le catalogue des théories, concepts, ou références à certains auteurs occidentaux afin de se donner de la contenance.

 

En realite, ils sont incapables d’aller au-délà de leurs capacités intellectuelles, car en lieu et place de matière grise, se trouve tristement un vide de descendants de primates, ou une espèce figée dans les temps.

 

De tels individus auraient pu être internés dans des zoos pour le plaisir et l’évolution de la science. Avec ces semi-humains, l’on peut soutenir sans ambages la théorie de l’évolution avancée par le Britannique Darwin.

 

Certainement la science pourra nous apporter des explications et autres découvertes sur cette espece humanoïde communautairement et instinctivement réfractaire. De tels individus ne méritent point le staut d’humain plutot de statut d’humanoïde, car encore en pleine évolution afin d’atteindre les aptitutes intellectuelles , sociales et communautaires.

 

L’ecole n’est point une solution appropriée pour de tels individus. Ils sont juste bon à être des coursiers et autres serveurs de café lors de nos différentes activités communautaires. Peut-être en se frottant aux humains, les vrais, cela accelerait leur évolution encore figée dans le temps.

 

Un idiot en costume d’Yves Saint Laurent demeure un idiot !

 

Ces deux rejets sociaux sont réellement là où ils doivent être, au bas de la division du travail. Ils ne peuvent faire usage de leur intellect afin d’améliorer leur  propre environnement. Ils demeureront dans l’ombre des autres.

 

Selon la dialectique du maitre et de l’esclave: l’esclave est esclave à cause du maitre. Le maitre sans esclaves ne peut être maitre.

 

En réalité, le maitre depend essentiellement du travail de l’esclave.

 

Si l’esclave ne produit plus, le maitre perd son statut de dominant.

 

En clair, le véritable maitre est l’esclave et l’esclave est le maitre.

 

En ce qui concerne ces deux humanoïdes, ils sont juste bon pour des travaux ménagers, porteurs de sacs, videurs et autres. Ils occupent trop de fonctions et de considérations en l’absence même de mérite ou d’actions concrètes en faveur de la communauté ou la nation.

 

Ils sont très loin de comprendre tout ceci !

 

 Il leur faudra un mentor et un interprète afin d’ameliorer les résidus ou traces d’humanité en eux!

 

Pour notre part, nous devons les aider à achever leur évolution afin de nous ressembler et tenir des debats intelligibles.

 

ENSEMBLE POUR UNE AFRIQUE FORTE!

 

Fait à Londres le 14 Juillet 2014.

 

Nick De Bessou

Juriste & Anthropologue Politique.

Président du FDRC

Président du FDRC

[Forum pour la Démocratie et la Résolution des Crises]

Suivez-nous sur www.fdrc-democratie.info

Suivez-nous sur www.nickdebessou-info.com

Suivez-nous sur Twitter: @nickdeBessou1

Suivez-nous sur le Blog: nickdebessou.over-blog.com

Suivez-nous sur Facebook: Nick De Bessou et Nick De Bessou Officiel

 

 

Nick De Bessou: Juriste & Anthropologue Politique, President du FDRC. (Lors d'une conference de presse)

Nick De Bessou: Juriste & Anthropologue Politique, President du FDRC. (Lors d'une conference de presse)

Commenter cet article