Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog politico-juridique

AFRIQUE & MONDE: LE PASSE GLORIEUX DU NOIR ET RENAISSANCE KEMITE [1]

Publié le 14 Septembre 2014 par Nick de Bessou

L'HERITAGE DE LA CIVILISATION DITE OCCIDENTALE: DES SOLDATS DE L'ARMEE SEPARATISTE UKRAINIENNE, DECAPITES ET LES TETES ENVOYEES A LEURS PARENTS! BARBARISME OU CIVILISATION?
L'HERITAGE DE LA CIVILISATION DITE OCCIDENTALE: DES SOLDATS DE L'ARMEE SEPARATISTE UKRAINIENNE, DECAPITES ET LES TETES ENVOYEES A LEURS PARENTS! BARBARISME OU CIVILISATION?

L'HERITAGE DE LA CIVILISATION DITE OCCIDENTALE: DES SOLDATS DE L'ARMEE SEPARATISTE UKRAINIENNE, DECAPITES ET LES TETES ENVOYEES A LEURS PARENTS! BARBARISME OU CIVILISATION?

AFRIQUE/MONDE: LE PASSÉ GLORIEUX DE L’AFRICAIN ET RENAISSANCE KÉMITE.

 

LE MOIS DE L’HISTOIRE AFRICAINE (INITIATIVE DU FDRC)

 

[DOSSIER EXCLUSIF DU FDRC]

 

[PREMIÈRE PARTIE]

 

(Ames sensibles et paresseux intellectuels s’abstenir, svp).


 

Le passé glorieux de l’africain pose suffisamment de problèmes aux occidentaux, un véritable os dans la gorge de ces suprématistes dégageant d’importantes sources d’énergies et de capitaux afin de distraire le commun des mortels, le maintenir dans l’ignorance la plus abjecte et meurtriere, le nourrir de fausses connaissances, le transformer en caucasoïde ou humanoïde, un personnage sans répère historique, sans dignité, sans état d’âme, une personne vulgaire, corrompue, vaniteuse, arrogante, suffisante, orgueilleuse, bref une personne sans présence physique, sans aucun droit humain, sans aucun titre foncier, sans aucune liberté individuelle et/ou collective, sans souverainété attachée à son gite etc.

 

Si des individus mal intentionnés le font, c’est dire qu’il y a manifestement une vérité qu’on tente de voiler à l’ensemble des humains.

 

Quelle est donc cette vérité si gênante, si humiliante et si difficile à devoiler ou révéler au reste du monde? Pourquoi cela poserait-il un véritable problème pour ces suprématistes? Est-ce à cause des mensonges servis depuis des siècles à l’ensemble de leurs propres populations et le reste du monde?


Oui, c’est bel et bien cela, car admettre enfin la réalite ou la triste vérité voilée depuis des siècles à leurs propres populations, populations nées, nourries au sein des contre-vérités et autres préjugés faisant d’elles des fausses divinités supérieures ou des fausses communautés supérieures en tout, n’était en réalité que de la fraude, de la pure manipulation des faits, de l’histoire. Bref, cette civilisation tant décrite comme étant l’émanation divine au même titre que les religions dites révélées ne furent que de pures inventions, de l’imagination, des contes de fées… C’est finalement admettre son infériorite après avoir manifesté toutes sortes d’animosités, d’hostilités, de cruautés à l’endroit du véritable maitre, devenu par la force des choses, l’esclave, voire l’objet ou la commodité aux mains de ses nouveaux bourreaux. Ceci créerait inéluctablement une véritable révolution, instabilité politique, désolation, tristesse, amertume, un sentiment d’être de bons à rien, de personnes très faibles,  des fraudes, de

fraudeurs, de menteurs, de prestigididateurs, de manipulateurs, d’escrocs, de barbares, de personnes violentes, sadiques, machiavéliques, de faux académiques, de faux leaders religieux...en clair, une société découvrant pour la première fois la vérite dans toute sa laideur et la gloire des peuples qui furent jusque-la traités comme des vauriens, des “sans dents”, des minables, des descendants de primates ou de primates tout court.

 

Comment espérez-vous que cette société puisse réagir à l’endroit de ses propres leaders politiques et religieux et les répercussions de violentes crises exacerbées afin de manifester leur frustration, colère, indignation mais et surtout du manque de considération à leur endroit?

 

Cette crise tant crainte, mérite nécessairement que de gros moyens soient mis à la disposition de l’établissement afin de maintenir le statu quo, l’ignorance de leurs propres communautés ou populations et le maintien des contre-vérités et préjugés suprématistes dans un environnement devenu de plus en plus hostile à cette philosophie occidentale négrière, esclavagiste, tortionnaire, déshumanisante…

 

Vous découvrirez en quelques paragraphes et commentaires ou témoignages la vérité que l’on tente vaille que vaille de vous voiler, celle de la supériorite du Noir Africain, premier être humain, issu de la première communauté humaine, le premier souverain, le premier administrateur, le premier homme religieux, l’unique véritable héritier de cet univers selon l’unique volonté d’Amon ou de Dieu. C’est cela, ce passé glorieux, fait de réalisations spectaculaires dans tous les domaines à savoir la construction des pyramides et bien d’autres chefs d’oeuvres sans oublier la connaissance divine ou la transcription sur papyrus des enseignements divins ou des Moadims ou lois divines depuis la nuit des temps à nos jours, connaissances pillées dès le 7è siecle par les envahisseurs indo-européens ou de la Perse (Arabes, blancs de peau), afin d’être plus tard tripatouillées, maquillées, déformées, transformées, manipulées, perverties comme nous l’avions toujours soutenu dans nos différentes publications ou communications.


Si les africains sont si zélés avec la religion ou les religions dites révélées, c’est justement parce que ces derniers furent les premiers à entretenir une relation personnelle avec Dieu ou Amon d’où la préence du nom d’Amon ou du Dieu unique dans toutes les langues africaines à savoir Zombé (Congo), Lagô (Côte D’Ivoire, Sud-ouest (Bétés)), Gnonssia (Côte D’Ivoire, Ouest (Peuple Wê)), Gnamien (Côte D’Ivoire, Centre et sud (Peuple Akan)) etc. Ces noms se referant au Dieu unique ne furent jamais introduits dans le lexique des africains par le truchement causé par l’invasion indo-européenne du 7è siecle ou suite à la Conférence de la Honte ou la Conférence de Berlin de 1884-1885 ou encore suite à la Colonisation et/ou des fausses indépendances des années 60. Ces noms décrivant le Dieu unique en langues vernaculaires, existaient longtemps

avant l’invasion des occidentaux et ne figurent même pas dans les lexiques occidentaux (Français, anglais, espagnols, italiens, portugais, romains, grecs et même arabes ou judaïques).

 

Alors d’où proviennent-ils ces noms d’Amon, si leur origine n’est pas étrangere? Là, se trouve la mystérieuse équation que tout bon africain se servant de l’éducation pertinente  tentera d’ y apporter des solutions ou de réponses.

 

En clair, nous sommes dans un système faux, frauduleux, entretenant le faux, le flou, l’ignorance, les contre-vérités et les faux préjugés suprématistes. C’est cela la tragédie du noir moderne et au-dela des communautés de notre univers, prétendant elles-aussi avoir un certain droit d’ainesse par rapport à la race noire.

 

Cette fausse assertion ou fausse connaissance est d’ailleurs, le mal ou le cancer rongeant de l’intérieur nos communautés, entretenant la division, le racisme, le fascisme, la violence inouïe, les massacres, les génocides, l’injustice internationale, la peur ou la psychose de l’autre, de l’étranger,  enfin créant des humanoïdes vivant dans une psychose permanente, psychose entretenue par leurs propres états à travers le système éducatif et les media d’état ou privés.

 

En d’autres termes, les occidentaux font mains et pieds afin de maintenir leurs propres populations dans l’ignorance la plus abjecte, leur servant des résidus d’informations biaisées çà et là quant à leur véritable politique internationale ou étrangère.

 

Les véritables victimes ne sont point les africains, constamment victimes de massacres, génocides et autres formes de violence, mais plutôt le plus grand crime consistant à maintenir déliberement un individu, un adulte en position permanente d’éternel adolescent, comme ce fut cinématographiquement illustré dans le film The Truman Show.

 

The Truman Show: (1998), Première projection  dans les cinemas au Royaume Uni le 9 Octobre 1998.

Directeur:     Peter Weir

Ecrit par:    Andrew Niccol

Acteurs:    Jim Carrey, Ed Harris, Laura Linney…

 

Un démarcheur d’Assurances découvre avec un choc déconcertant que toute sa vie était en réalité un programme de télévision.


Tel est le véritable crime de l’occident commis sur ses propres populations. En réalité, les populations occidentales sont des otages politiques, des commodités, des esclaves psychologiques, une main d’oeuvre qualifiée, soumise, docile et en crise, ou encore de

véritables victimes de leurs soit disant propre succès ou rêve occidental ou civilisation occidentale, les maintenant dans une des ignorances les plus abjectes, meurtrière, déshumanisante, faisant en réalité de ces communautés, des communautés d’humanoïdes avec des fausses croyances de suprématie occidentale. Ceci constitue et est un crime contre l’humanité, car faisant des victimes des personnes psychologiquement embastilées,  psychologiquement torturées,vivant dans une communaute hostile et au destin hostilement menacé (Récession mondiale, répossessions, chômage, destitution...maladies mentales, suicides, crimes, violence de toutes sortes, sadisme, perversion, bestialité, hostilités, individualisme, vanité, arrogance, orgueil, ignorance… en réalité des personnes superficielles, ne vivant que pour les yeux des autres au lieu de s’affirmer ou de vivre pour elles-mêmes, comme les acteurs/actrices d’Hollywood ou “Fake Beautiful People” ou encore “ les beautés artificielles” avec de faux seins artificiellement enhancés, des faux cils,  de faux cheveux ou tissages artificiels, des fausses couleurs des yeux, des visages sans rides malgré l’âge des personnes...).

 

En clair, la civilisation occidentale a fait de ses propres populations des humanoïdes, des personnes n’ayant point de propre fierté, de propre sécurité, de prope assurance, de dignité, bref des personnes artificielles, des humanoïdes et non des humains comme ce fut l’unique intention ou l’unique volonté  d’Amon ou de Dieu.

 

Ceci est l’explication profonde de la crise psychologique dont tout l’occident est victime, une civilisation entretenant le mensonge, la deception, chantage, intimidation, menaces et la violence afin de s’imposer et se maintenir à une place qu’elle ne mérite point ni par nature ou par la volonté de Dieu lui-même ni par la sagesse ni par le droit d’ainesse ni par l’intelligence ni par le génie intellectuel ou industrieux.

 

En clair, la civilisation occidentale est la plus grosse fraude, jamais découverte et les populations occidentales les plus grosses ignorantes et victimes de contre-vérités et faux préjugés que notre univers n’ait jamais connu.

 

Vous découvrirez la vérité et la vérité vous affranchira!

 

La Zougloutique soutient ceci: L’on ne peut cacher le soleil d’une main! Vouloir le faire, c’est faire montre d’idiotie intellectuelle!”


Hélas, c’est d’ailleurs le cas en ce moment dans notre univers prétendument parfait à cause de la présence ô combien visible des occidentaux mais en réalité les véritables ennemis de notre univers, de notre habitat, de notre santé, de nos emplois, de nos économies, de notre stabilité financière, politique, économique, de notre bien-être mental, religieux, spirituel, physique,

environnemental, de notre quiétude, de notre cohésion sociale et raciale et enfin de la stabilité politique, de la paix mondiale, pour uniquement entretenir la poursuite effrenée du profit à moindres coûts ou moindres efforts avec une main d’oeuvre moins chère ou gratuite (prisons et centres de détention) pour le bonheur du Capitalisme, politique économique occidentale démoniaque, esclavagiste, meurtrière, déshumanisante et “humanoïdante”.

 

Amon ou Dieu fut au départ et il le sera encore à la fin. Il est l’Alpha et l’Oméga. Il est le début et la fin. Il a encore décidé de rétablir les choses dans son Livre Révélations, décrivant la guerre de Gog et Magog ou les derniers temps avant le rétablissement de son Royaume terrestre.

 

Ce qui a existé existera encore. Ce qui a été fait se fera encore. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil... (Ecclésiaste 1:9 PDV).

 

 

La civilisation occidentale a lamentablement failli, induit tout le monde en erreur monumentale, conduisant les communautés humaines à la perte voire à une extinction (mort physique), contraire à la volonte de Dieu ou Amon (Vie éternelle). Telle est la triste réalité que les occidentaux et autres suprématistes doivent apprendre avant leur extinction pure et simple lors de la prophétie de Gog et Magog, contenue dans le Livre de Révélations.


 

LA VÉRITÉ QUE L’OCCIDENT TENTE VAILLE QUE VAILLE VOUS CACHER:


 

1) Anthropologie, histoire et origine humaine: Les fausses connaissances identifiées, démantelées et détruites par la Zougloutique:

 

La crise profonde sévissant au sein de nos communautés est d’abord une affaire spirituelle donc du ressort des hommes et femmes de Dieu ou représentants l’autorité divine sur terre. C’est justement leur échec lamentable qui est la source criarde du chaos au sein de nos communautés. En leur qualité de gardiens du temple du savoir et aussi de modèles calqués sur le Créateur lui-même, ils auraient dû user de leur talents et autres qualités afin de parfaire nos communautés, rapprocher les autres confessions religieuses et imposer une certaine cohésion sociale voire religieuse.

Au contraire, ce sont ces hommes et femmes de Dieu qui incendient nos communautés avec leurs serments racistes, haineux et guerriers. Les fidèles pris dans cette guéguerre religieuse

prennent soit du recul ou encore deviennent des farouches guerriers saints, tentant dans la mesure du possible d’imposer par tous les moyens la vision ou la philosophie de leur religion.

En clair, les hommes et femmes de Dieu ou ceux qui prétendent l’être ou se réclamant d’Amon ou de Dieu sont en compétition permanente pour plus de fidèles donc plus de ressources financières et d’autorité ou de présence prépondérante au sein de la communauté.

L’église ou les mosquées et autres temples d’adoration sont devenus depuis un certain temps, des circuits financiers ou des mini-banques ambulantes pour pasteurs, hommes et femmes de Dieu. La religion dite révélée est devenue une affaire de gros sous, un business très juteux pour nombreux hommes et femmes religieux exploitant abusivement la naïveté et l’ignorance des fidèles afin de les déposséder de tous leurs maigres biens.

Les églises et autres temples d’adoration poussent comme des champions en Afrique. Sur un kilomètre et demi, vous rencontrerez une vingtaine d’églises et autres temples à la gloire de « Dieu ». C’est croire que les africains n’ont rien d’autres à faire que de passer leur temps dans les lieux d’adoration. Les dimanches, il est pratiquement rare de rencontrer un attroupement dans les quartiers et autres lieux de résidence. Les quartiers se vident dès 7 heures 30 et ne se remplissent qu’après 18 heures GMT.

Les africains sont foncièrement attachés à la religion dite révélée à cause de leur premier contact avec Dieu et ses enseignements. D’ailleurs il existe dans toutes les langues africaines, le nom de Dieu, le Dieu unique. Par exemple chez les Bétés (Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire), Dieu ou Amon est « Lagô ». Chez les Akan, c’est « Gnamien », chez les Wê, c’est « Gnonssia » ou en Bamiléké, c’est « Zambé » etc.

Ceci pour étayer notre démonstration de l’existence antérieure de religion dite révélée, avant l’arrivée des colons entre 1885 et 1930.

La pénétration religieuse ou la « fausse guerre sainte » afin de convertir les « indigènes » fut une chose aisée, car les africains connaissaient longtemps avant l’arrivée des occidentaux, l’existence de Dieu ou Amon. C’est donc erroné voire frauduleux de la part des occidentaux, de

nier l’existence d’une religion d’origine africaine et soutenir aussi que le continent est le berceau de l’humanité.

Un berceau est le mini-centre dans lequel le nouveau-né est entretenu, une sorte de lieu privé ou la mère-nourrice garde les biberons, couches, produits et autres jouets pour le confort du bébé.

En d’autres termes, un endroit où l’on retrouve un grand nombre d’objets anciens ou antiques confirmant la présence humaine ou d’une communauté. Dès l’instant où l’on parle de communautés humaines, il est tout à fait approprié de soutenir l’existence de certaines pratiques dites religieuses ou ancestrales ou encore les us et coutumes. Les us et coutumes sont les éléments de base de l’existence divine. Cependant, il s’agira de déterminer quelle(s) divinité(s) ou encore si l’on a en face de nous la divinité unique.

Dans le cas des occidentaux, si l’on peut soutenir avoir des traces et/ou résidus de l’existence de pratiques anciennes, il est très difficile de confirmer que ces derniers avaient la connaissance ou l’enseignement divin, faisant partie de leur vécu quotidien.

Les occidentaux ou encore les caucasiens ne furent jamais des personnes religieuses mais plutôt attachés à la magie noire ou la sorcellerie (Le grand sorcier Merlin). Il s’agit de vous référer aux ouvrages de J.K Rowling, auteur d’Harry Potter pour vous en convaincre.

Comme vous pouvez le constater, ces caucasiens furent et le sont encore, des communautés foncièrement attachées au mysticisme, au satanisme et fétichisme. C’est en occident que l’on recense le plus de sorciers et sorcières. C’est encore en occident que l’on célèbre la fête des morts ou Halloween. C’est encore en occident que les gitans et autres peuples nomades continuent de pratiquer les choses anciennes, choses anciennes reprochées aux africains d’être des idolâtres, des kéfirs, des sorciers et autres féticheurs.

En réalité, les colons occidentaux ont extériorisé leurs pratiques anciennes, autrefois formellement interdites en Egypte afin d’établir un troc religieux, une sorte de contrat de dupes. Les africains se débarrassent de toutes leurs croyances en échange des bibles, bibles qui

sont des versions avancées, reformulées, falsifiées, maquillées, trafiquées du papyrus, papyrus d’origine africaine ou égyptienne.

Faits historiques :

L’invasion indo-européenne du VIIè siècle favorisa exactement la disparition des vestiges et autres documents capables de placer l’africain dans un contexte beaucoup plus glorieux. Les artistes, poètes, auteurs, philosophes, anthropologues, religieux, l’Eglise catholique, historiens et politiciens européens jouèrent à fond leur participation faisant du maitre d’hier, la race noire, l’esclave d’aujourd’hui.

La crise identitaire et/ou raciale est en réalité le renversement des lois divines selon l’unique volonté d’Amon ou de Dieu, le créateur, faisant de la race noire, la première, l’ainée et l’héritière de la connaissance divine, des fortunes et des esclaves/domestiques laissés à ses soins et services.

La division du travail, selon l’unique volonté d’Amon fut les noirs au-dessus des autres races, comme souverains, dignitaires, notables et grands prêtres pour leur sagesse, humilité, discipline, patience et leur tempérament.

Les autres races furent également classifiées selon leurs aptitudes naturelles ou physiques ou intellectuelles. Les caucasiens et les juifs furent des esclaves pour leur manque de discipline, humilité et pour leur orgueil exagéré, pratiques sataniques ou fétichisme ou leur paganisme et enfin pour leur trop grande dépendance de la violence dans toutes ses formes afin de s’imposer. Ils furent généralement utilisés comme des guerriers/soldats afin de conquérir d’autres territoires au nom des pharaons. Ils furent uniquement utilisés dans les unités spéciales des armées pharaoniques pour leur barbarisme et leur envie de séduire ou impressionner les autres pour leurs œuvres et autres actes violents ou barbares commis sur leurs ennemis. Ils tentaient toujours de passer pour des soldats-féroces mais en réalité, ils cachaient nombreuses choses à savoir leur manque d’estime, leur infériorité raciale, leur faiblesse intellectuelle et leur ignorance. Ils furent des soldats très bavards, se vantant des faits et autres évènements afin de passer pour des êtres supérieurs en tout (connaissance militaire,

connaissance intellectuelle, connaissances spirituelles etc.) et finalement justifier le renversement de l’ordre divin.

Pour ces barbares, un vrai leader doit être un homme de terrain ou un général d’armées.

Les sionistes (Juifs) attendent toujours leur méssie, un guerrier ou un Général de la trempe de David (Dieu Juif représenté par son Etoile à 13 pointes, l’Etoile de David), rejetant du coup, Jésus-Christ pour ses positions très philosophiques, pacifiques et pour la couleur de sa peau, « lui prétendant être le fils de Dieu et le Roi des Juifs ».

Pour Dieu, le leader s’impose naturellement car capable de désarmer toute une armée hostile de par la sagesse, le dialogue, les négociations et les accords/traités.

Dieu nous a fait grâce du LIBRE ARBITRE, un pouvoir divin nous liant en esprit avec la sagesse de Dieu, la connaissance de son environnement, le nôtre et leur rôle bénéfique sur notre être (Soleil, Lune, Eaux, Faune et Flore), le rôle de chaque individu au sein de la division du travail (le ministère selon les chrétiens) ou la mission existentielle de chaque individu en société (La Zougloutique) , par rapport aux lois et règles établies là-haut (Royaume de Dieu), transférées par le canal des grands prêtres sur terre afin de policer la communauté (lois/règles humaines) afin que celle-ci fonctionnent exactement et en parfaite harmonie avec celle de Dieu (Archanges et Anges), une communauté disciplinée et hiérarchisée selon l’unique volonté de Dieu.

Le LIBRE ARBITRE fait de nous les hommes que nous sommes ! Le peu d’usage positif et discipliné fait de ce pouvoir divin, le moins sociable et respectueux des règles et lois communautaires nous sommes !

Nous nous laissons emporter par notre orgueil et devenons des menaces pour la communauté toute entière.

Un individu ne saurait compromettre la survie de toute une communauté. Celui-ci sera retiré de la communauté afin d’être isolé pour une certaine durée de temps. Cette loi existe bien dans la Bible des cieux :

Révélations 2 : 10 : « Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et le Satan, et il le lia pour mille ans ».

Un vrai leader est cette personne qui observe scrupuleusement les lois divines afin de les appliquer en communauté pour le bien-être de la communauté toute entière et non d’un groupe d’individus ou groupes d’intérêts.

Un tel leader ne fera jamais usage de force sur ses propres populations mais uniquement sur l’individu en faute ou ayant violé le code communautaire afin de l’extirper de la communauté et lui accorder l’opportunité d’apprendre ses devoirs et droits communautaires avant d’être réintégré/réinséré dans la communauté comme un membre reformé.

C’est cela le caractère légendaire des sages africains !

C’est le propre de l’africain d’être un sage, un philosophe, un religieux et un leader-né ou un leader naturel.

Dans l’unique objectif de soutenir notre thèse, nous vous proposons l’interprétation Zougloutique du film Kingdom of Heaven (Le Royaume du Paradis celeste).

Kingdom of Heaven (2005), première projection dans les cinemas au Royaume Uni le 6 Mai 2005.

Directeur:    Ridley Scott

Ecrit par:    William Monahan

Acteurs:    Orlando Bloom (Balian de Ibelin), Eva Green, Liam Neeson.

Balian de Ibelin (Francais d’origine devenu un souverain a Jerusalem) se rend a Jerusalem pendant les croisades du 12e siecle et il devient a son corps defendant le gardien et le defenseur de cette ville et de ses populations.

Le souverain de la ville de Jerusalem est le Roi Baldwin (King Baldwin). Saladin est lui par contre le Chef des armées arabes. Sybylla est la soeur du Roi Baldwin, épouse de Guy de Lusignan (un français, très arrogant, vaniteux et orgeuilleux, devenu après des intrigues politiques, le Roi de Jerusalem de par son épouse la Reine Sybylla, également amante du bon Knight (Seigneur) Balian de Ibelin. Reynald de Chantillon est lui un acolyte ou homme de main ou le tueur à gages de Guy de Lusignan.

Pour la scène, Balian de Ibelin se retrouve en plein territoire arabe, précisement à Jerusalem ou règne une parfaite cohabitation entre les arabes et les chrétiens avec comme langue nationale ou officielle, l’arabe.

Les européens résidant à Jerusalem sont des Knights ou des chevaliers de la croisade, à la recherche de nouveaux territoires à conquerir ou annexer. Cependant, Jerusalem était déjà sous le contrôle éclairé du Roi Baldwin, imposant une paix, parfaite cohabitation et entente entre les différentes communautés ou les plus prédominantes à savoir les Chréiens et les arabes.

Le hic fut que le Roi Baldwin souffrait de la lèpre et il se voilait la face avec un masque. Il était reputé très sage, intelligent et un pacifiste. Il était aussi à la fois apprécié et craint par les arabes, surtout Saladin, le Chef des armees arabes.

Le Roi Baldwin étant mourant, il lui fallait un digne héritier. Il ne pouvait en avoir à cause de sa maladie. Le choix naturel se porta alors sur son neveu, l’unique fils de sa soeur, la princesse Sybylla. Le probleme fut que cet enfant d’à peine 9 ans souffrait lui aussi de la lèpre, donc ne pouvait être un bon candidat à la succession de son oncle. Sa mère lui administra une potion afin qu’il meure naturellement et elle devient par ricochet la Reine de Jerusalem. Etant dans une société mysogène, le véritable maitre des lieux, devient son époux français, Guy de

Lusignan ou le Roi Guy de Lusignan, Roi et souverain de Jerusalem, lui le français, devenu souverain d’un territoire étranger dont la population est essentiellement arabe.

Cependant, bien avant son intronisation en sa nouvelle qualité de souverain ou de monarque, Roi de Jerusalem, il fut à la base des tueries des populations arabes, d’innocentes personnes tuées sans avoir commis de fautes ou de crimes. Ceci avait uniquement pour objectif de déstabiliser la sérénité, la quiétude, la trêve, la paix entre les communautés arabe et chretienne. L’auteur de ces tueries fut rapidement identifié comme l’homme de main de Guy de Lusignan, le barbare Reynald de Chatillon, un personnage instable et avide de sang humain.

Les tueries des  pauvres arabes provoqua une veritable revolte et la réaction musclée de Saladin, réunissant toutes ses armées afin d’en decoudre avec le Roi Baldwin, Roi de Jerusalem. Il s’en suvi un face-a-face entre les deux leaders militaires afin de decider de la tournure des affrontements. Au lieu de se massacrer, le Roi Baldwin tenta de dissuader son ennemi en évitant un bain de sang inutile pour les pauvres soldats et au-délà de leurs populations respectives. Il promit plutôt de sévèrement punir l’auteur des crimes afin de maintenir la cohésion sociale et la paix entre les deux communautés frères. L’affrontement tant attendu, surtout par le camp des européens, dirigé par le sieur Guy de Lusignan.

Le criminel Reynald de Chatillon fut sévèrement châtillé puis jeté en prison afin qu’il y décède. Plus tard, lorsque le Roi Guy de Lusignan arrive enfin au pouvoir, il crée une guerre ouverte entre les arabes et Jerusalem. Son orgueil, son manque de sagesse et sa vanité firent de lui une personne sourde aux conseils de généraux d’armées très aguerris. La Ville de Jerusalem fut encerclée et prise d’assaut par les armées arabes, plus nombreuses et militairement très puissantes.

La ville de Jerusalem défendue par l’infortuné Balian de Ibelin, comme l’avait conseillé son père (Liam Neeson) avant son décès, capitula et devint finalement une nouvelle capitale pour les arabes vainqueurs. Depuis lors, l’instabilité politique et les affrontements se sont succédés entre ces deux communautés jusqu’à nos jours, comme le soutenait l’auteur, William Monahan à la fin du film dans les crédits.

Quelle leçon pouvons-nous tirer de cette aventure aux allures de guerre sainte, de conquête de nouveaux territoires, d’inquisition ou de chasse à l’homme ou de récit biblique ou fictionnel?

En premier lieu, c’est encore les occidentaux de par leur orgueil, vanité, suffisance, arrogance et leur fausse suprématie qui sont ou qui furent à la base de la guerre entre les deux communautés frères. Leur sadisme, leur barbarisme, leur sentiment d’envieux, de conquérants et de belligérants a encore pris le dessus jusqu’à destabiliser une communauté semi-parfaite, afin de faire de Jerusalem, un véritable théatre d’opérations militaires ou de charniers ou de fosses communes.

Aussi, bien qu’il soit à Jerusalem en terre sainte, Balian de Ibelin ne se réclamait point chrétien ni musulman. Cependant, de par son père, il apprit beaucoup sur la religion chrétienne et essayait dans la mesure du possible d’être un homme juste, bon, tolérant… Il faisait très souvent allusion à Dieu en soutenant que “Dieu ne me connaît pas…”, une sorte de confession confirmant ne pas être un chrétien ou un fidèle ou élévé dans la pure tradition chrétienne. Tout ceci était nouveau pour lui et son entendement. Il n’avait aucune connaissance de Dieu, car cartésien, il ne pouvait expliquer ce qu’il ne voyait pas mais qui vit dans les esprits et les coeurs de chrétiens.

Lorsque la ville de Jerusalem tomba aux mains des arabes, son amante la Reine Sybylla lui demanda de s’organiser à reconquérir son royaume qui s’étendait de Jerusalem à Tripoli (Libye). Ce dernier lui rappela ce que son ami et défunt Roi de Jerusalem, le souverain Baldwin, qui soutint que Jerusalem est dans l’esprit et dans les coeurs. Ce n’est point le lieu, ou les murs ou les arbres ou le sable de Jerusalem, mais plutôt la présence de la ville sainte en eux d’où la présence de Dieu en eux. En d’autres termes, Dieu ou Jerusalem vit en nous et non cantonne en un endroit fut-il saint. C’est cette leçon ou sagesse que Balian de Ibelin transmit à son amante vaniteuse, orgueilleuse, belligérante, tentant de reprendre le contrôle de Jerusalem par la force. Il lui intima l’ordre de se rendre à l’évidence (accepter que Jerusalem existe en elle et non ces pierres ou murs détruits) et le suivre ou continuer à rêver d’une réconquête du pouvoir.

La morale de l’histoire principale du film?

Que represente-t-elle la ville de Jerusalem? Une ville sainte ou une vue de l’esprit ou la présence d’Amon ou de Dieu ou la présence de Dieu en nous?

 

Telle est la question dont nous tenterons d’apporter des esquisses de réponses dans notre prochaine édition.

« L’IGNORANCE MÈNE A LA PEUR,

LA PEUR MÈNE A LA HAINE,

LA HAINE CONDUIT A LA VIOLENCE,

VOILA L’ÉQUATION ! »

IBN ROCHD (AVERROÈS).

Telle est la problématique !

 

[Fin de la Première partie]

 

 

ENSEMBLE POUR UNE AFRIQUE FORTE !

TEAM G.O.D THE LIGHT!

Fait à Londres le 14 Septembre 2014.

Nick De Bessou

Juriste & Anthropologue Politique.

Président du FDRC.

[Forum pour la Démocratie et la Résolution des Crises]

Suivez-nous sur Facebook : Nick De Bessou et Nick De Bessou Officiel.

Suivez-nous sur Twitter : @nickdeBessou1

Suivez-nous sur le Blog : nickdebessou.over-com.

Suivez-nous sur le site internet : www.nickdebessou-info.com

Suivez-nous sur : www. fdrc-democratie.info

Commenter cet article

vale 19/10/2015 10:00

C'est vraiment dégoutant, affreux
Ou alors c'est un fake