Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog politico-juridique

Afrique: Mysticisme, fetichisme, satanisme, religion et Zougloutique: [5e Partie et fin]

Publié le 21 Juin 2014 par Nick de Bessou

Afrique : Mysticisme, fétichisme, satanisme, religion et Zougloutique !

Pourquoi les africains sont-ils tant attachés au mysticisme et au fétichisme ?

 

[Dossier exclusif du FDRC]

[Cinquième partie et fin]

(Ames sensibles, s’abstenir) !

 

L’Afrique, ce continent de mystères et mystérieux ne finit pas de nous dévoiler les secrets de sa création, la création des hommes, la religion divine et le mysticisme. L’on a coutume de dire que l’Afrique est le berceau de l’humanité. Ceci n’est pas du tout faux !

L’Afrique est réellement le berceau de l’humanité, non pas à cause des fossiles trouvés sur le continent, mais surtout à cause de la découverte de nos jours de travaux d’anthropologues et autres chercheurs ou universitaires. Les annales et autres livres d’histoire ou les encyclopédies, nous ont longtemps distrait voire induit en erreur, nous maintenant dans l’ignorance la plus absolue.

Le système éducatif dans lequel évolue l’africain moderne est essentiellement orienté vers la suprématie de la race caucasienne ou blanche et leur prétendue civilisation. En termes de civilisation, l’apport de l’occident a fini par étaler ses limites en tout.

Comment comprendre qu’une civilisation puisse délibérément détruire tout un continent afin de faire survivre un autre ou ses propres populations ?

Quelle est cette civilisation qui arrache un enfant du sein de sa mère pour le conduire très loin dans les iles travailler dans des plantations de canne à sucre ou de coton ?

Quelle est cette civilisation qui s’oppose à la polygamie mais fait plutôt la promotion de l’homosexualité, la pédophilie et la zoophilie ?

Quelle est cette civilisation qui accorde plus de droits aux pédophiles qu’à leurs victimes ou aux noirs ? La liste n’est pas exhaustive !

La civilisation occidentale est défaillante en plusieurs points ! Elle est défaillante car elle fut empruntée aux africains puis modelée selon les aspirations et réalités des occidentaux.

En clair, les occidentaux empruntent le savoir aux africains puis le ramènent aux mêmes africains avec de nouvelles modifications, s’appropriant honteusement le succès des autres. Ceci est le caractère propre des occidentaux, qui empruntent honteusement aux autres et s’approprient malhonnêtement leurs réalisations et autres succès.

 

La Zougloutique est une philosophie africaine ayant pour objectifs d’affranchir les hommes encore dans les chaines de l’ignorance, la naïveté, la soumission à un esprit malin ou maléfique afin de les conduire à leur vraie destinée, comme tracée par le créateur lui-même.

Nous avons tous une mission sur terre basée sur la division du travail. Les chrétiens appellent cela « le Ministère ».

Il est de notre devoir en tant qu’êtres pensants de découvrir notre mission sur terre ou notre ministère et non se faire complice d’un esprit malin pour la destruction de notre univers, de nos semblables ou de compromettre notre propre ministère.

Tristement les africains sont légendairement attachés aux personnes mystérieuses, au mystère et au mysticisme, faisant  d’eux des esclaves et des victimes de toutes sortes d’abus.

Notre monde ne fut jamais créé pour que nous souffrions ou soyons dans les chaines de la soumission. Il fut plutôt crée pour servir uniquement notre créateur, Amon ou Jéhovah ou Adonaï ou el Shadaï ou Shilo ou Je Suis ou Zambé ou Lagô ou Gnamiên. Dès l’instant où nous prendrons conscience de cette réalité, nous serons sur le point de nous affranchir spirituellement.

Dieu est amour et ne saurait être l’auteur de tous nos maux ! Nous sommes nos propres bourreaux car nous nous laissons distraire par des esprits malins ou des personnes mal intentionnées servant le Dieu Mammon, dont l’unique objectif est de détruire notre univers par pure jalousie, envie et aigreur, un ancien ange tentant de jouer le rôle du créateur, lui qui n’a rien crée de ses propres mains, détruire la création d’Amon.

Nous sommes malheureusement complices de la destruction de notre communauté, notre univers en continuant de reconnaitre la soit disant puissance de cet esprit malin et tournant  le dos à notre créateur et notre destinée selon l’unique volonté de notre créateur. Notre monde est le reflet du royaume céleste fondé sur la division du travail.

Le médecin est médecin à cause des malades. Si les malades prétendent être des médecins, il n’y aura plus de médecins ni de malades, mais plutôt une crise morale. Nous occupons des postes qui ne sont pas les nôtres, entretenant la crise morale, crise psychologique, crise financière et crise armée. Dès l’instant où nous décidons de nous soumettre à l’unique volonté de notre créateur, selon sa propre division du travail, alors nous prospèrerons. Pour l’instant, un usurpateur de la trempe de Lucifer joue le rôle du créateur et souhaite faire du créateur son rival et ses créatures des esclaves. Ceci se retrouve encore dans le livre de Job.

Par conséquent, si nous savions un tant soit peu notre histoire, notre religion ancestrale et notre repère historique, nous serions encore des leaders et souverains de notre univers, car l’Afrique fut le choix du créateur lui-même, faisant de ce continent le berceau de l’humanité.

 

Les capitalistes ne font jamais rien sans profit en retour. Le profit peut être monétaire comme tout autre chose. La bible fut gratuitement distribuée aux « indigènes » pour leur faciliter la pénétration en Afrique mais et surtout de les assujettir. Cette attitude est plus que philanthropique. Or ne peut être un philanthrope, un capitaliste.  

Le Capitalisme est différent d’être un philanthrope. Un philanthrope se rapproche un peu plus du socialiste. Car les socialistes et philanthropes mettent les besoins des hommes au cœur de leur politique,  ce qui n’est pas le cas des capitalistes. Les capitalistes considèrent les hommes comme des commodités, de la main-d’œuvre et des potentiels clients.

En clair, le capitaliste exploite abusivement l’homme. Une telle politique économique ou doctrine ne peut offrir gratuitement des documents bibliques si les personnes au-devant de cette opération n’ont pas de profit en retour. Le profit ici est la soumission de l’africain, le rejet de sa nature, culture, race, religion, langues, civilisation au profit des nouveaux maitres. Ainsi ces africains deviennent des copies du blanc ou du colon en Afrique. Ce sont des êtres eux-mêmes en crise morale, crise identitaire, crise psychologique, crise culturelle, crise politique, crise financière, crise armée. En clair des êtres sans âmes et sans repères comme leurs nouveaux maitres.

Ce travail psychologique fut fait en déstabilisant la sérénité ou le calme naturel de l’africain en lui privant de son autorité, de liberté ou lui imposant des conditions réduisant sa consommation alimentaire (famine, sècheresse, pénurie d’eau potable, maladies tropicales) ou affectant sa santé (VIH/SIDA, Ebola, Malaria, fièvre jaune etc.).

En clair, un individu malade devient très vulnérable et à la merci des prédateurs. Les animaux attaquent toujours les proies malades, faibles ou les petits sans défense ou sans expériences. C’est cette stratégie que les occidentaux ont développé dans leur laboratoire afin de faire de nous, africains, des éternels soumis et éternels redevables à la civilisation occidentale, civilisation qui sort grandie sans avoir réellement apporté de changements profonds.

Cependant, psychologiquement, les africains attribueront tout leur bonheur ou survie à l’arrivée du colon, ce qui est réellement le contraire.

Le colon se nourrit uniquement de la peur, de l’ignorance et de la naïveté de l’africain. Ceci est la véritable caractéristique du parasite. Les occidentaux sont des parasites car se nourrissant du labeur des autres, sans les moindres efforts. Et pourtant, ils sont  les premiers à pointer du doigt les méfaits ou les fautes des autres, se donnant de la contenance dans le processus. Comme l’accusateur, le Diable ou Satan, le blanc est passé maitre dans l’accusation gratuite ou la diabolisation des autres ne partageant pas leur point de vue. Si les victimes échappent à la diabolisation, elles seront un jour victimes d’assassinat ou d’élimination physique. Est-ce cela la civilisation dite salvatrice ?

La civilisation occidentale est défaillante en plusieurs points et est en plein déclin pour avoir atteint toutes ses limites. De cette civilisation ressort le système éducatif occidental, lui-même très corrompu car truffé de contre-vérités et préjugés.

C’est ce système éducatif dans lequel progressent ou évoluent les africains modernes ou post-déclaration des indépendances africaines. De tels africains sont des purs produits des occidentaux, des copies conformes noires du blanc, corrompus, malléables, sans personnalité, sans repère historique, sans âmes, sans état d’âmes, orgueilleux, modelés, façonnés, transformés, dénaturés, déshumanisés, déracinés, acculturés etc.

De tels individus sont incapables de prédire leur avenir ou anticiper sur certains évènements. Comme des adolescents, ils se réfèrent toujours à la force suprême du blanc pour être guidés dans leurs pas ou décisions. Un tel individu incapable de réfléchir de lui-même et incapable d’anticiper sur les évènements, est l’équivalent de l’animal. Cet individu ne vit pas mais plutôt végète. Comme il végète, alors il est du même rang que les primates pour la ressemblance entre le primate et lui. Ceci explique en général, les préjugés et autres des racistes et suprématistes considérant les noirs comme des sous-hommes ou des descendants de primates ou des primates.

Le système éducatif occidental est celui-là même qui entretient de telles contre-vérités et préjugés à travers les livres d’histoire et les encyclopédies. Cependant, les africains restent encore attachés à ce système éducatif défaillant et raciste.

Ils sont souvent fiers de brandir leurs diplômes obtenus dans les plus grandes universités occidentales comme pour dire qu’ils sont très éduqués ou appartenant à l’Elite civilisée. En réalité, ces diplômés ou hauts diplômés sont des produits de la défaillante civilisation et son système éducatif.

Cela ne peut que produire des médiocres intellectuels comme c’est le cas de nos diplômés africains incapables de traduire en réalité et ou faits les connaissances obtenues ailleurs. Le cas du Chef d’état ivoirien, M. Alassane Dramane Ouattara est un cas éloquent. Il est incapable en sa qualité d’expert-économiste de traduire ses connaissances et autres en preuves palpables et visibles pour ces concitoyens. Il passe plutôt  le clair de son temps à faire la manche au lieu de mettre sur place une certaine discipline économique ou encore appelée « la bonne gouvernance ».

Comment peut-on compter sur le voisin pour nourrir ses propres enfants ? Quelle est donc la responsabilité du père biologique ?

C’est cela la médiocrité créée par le système éducatif occidental. Des diplômés et rien d’autres. Ils manquent gravement d’intellect, de sagesse,  de savoir, de savoir-faire, de dignité, de responsabilités. En clair, des diplômés dépendant du maitre pour les instructions sur le terrain.

La crise financière ou la récession de 2008 à nos jours a fini par exposer les tares et les faiblesses du capitalisme et du système éducatif occidental.

Les services pour personnes âgées sont fermés pour manque de fonds. Les hôpitaux ferment même les urgences. Le chômage des diplômés (Licence, Maitrise et DEA) est  devenu la nouvelle réalité. Et pourtant, les grandes universités et écoles continuent de produire des milliers de diplômés sans la possibilité de leur garantir un quelconque débouché.

C’est dire que sous peu, sauf les titulaires du doctorat seront employés dans l’administration. Prenez le cas des états africains, très pauvres et qui, à notre sens devraient  être en plein chantiers tellement  les infrastructures manquent, sont les pays à fort taux de chômage de diplômés. Impensable mais vrai !

Si une usine d’automobiles produit plus de véhicules que le marché ne peut contenir, n’est-il  pas sage de la part des directeurs de réduire la production mensuelle ou ne produire que selon  la demande du marché ou ne produire que des pièces de rechanges ayant  certainement un potentiel marché pour les vieux véhicules et autres.

En clair, l’usine ne doit produire qu’en fonction de la demande et non en fonction du potentiel profit que l’on peut tirer par une forte production de produits. Une telle politique ne peut que produire la saturation, la surproduction et la baisse de la valeur des produits à vendre, donc une réduction du profit. En d’autres termes, l’usine ne fait pas de profit mais plutôt des lourdes pertes, la conduisant à la fermeture.

Ceci est l’explication de la récession de 2008 à nos jours. Le système éducatif est très défaillant et doit être révisé afin de prévenir ou éviter le fort taux de chômage. Les diplômes reçus ou obtenus dans les universités ne valent plus leur pesant d’or comme par le passé. Ils sont comparables au papier hygiénique et rien d’autres.

Aussi, les titulaires ne peuvent absolument rien faire sans la présence de leurs diplômes. Le diplôme ne fait pas l’individu mais la connaissance,  la pensée et la capacité d’analyser les informations et les traduire en faits réels, font d’un individu, un expert. Ce qui n’est pas le cas de nos diplômés de nos jours. Ils sont incapables de réaliser quelque chose de leur propre connaissance ou mains. Ils sont en réalités des personnes inutiles pour nos états africains.

Jésus-Christ ne fut jamais un titulaire d’un doctorat mais il était  appelé Maitre ou Docteur. Sa connaissance et sagesse provenaient  de l’école de la vie, ses propres expériences et les expériences obtenues au sein de la communauté. Jésus est de nos jours le personnage le plus connu comparé à un individu passant  pour un savant avec trois ou quatre doctorats à son effectif. En clair, le système éducatif occidental n’est pas la crème de la crème, mais la crème de la médiocrité.

La connaissance, la vraie, est d’origine africaine !

La Zougloutique est une philosophie africaine vieille de 23 ans. C’est cette philosophie qui permit à votre humble serviteur de vous instruire, éduquer, former et transformer.

Cependant, le co-fondateur de cette philosophie n’est ni caucasien ou encore titulaire d’un doctorat. Que dites-vous donc messieurs et mesdames les hauts diplômés des grandes écoles et universités de notre univers ?

Qu’avez-vous créé de par votre imagination, travail intellectuel, sagesse et autres ? Absolument rien, sinon comme des perroquets, répéter à tue-tête les théories et autres apprises à l’école. Vraiment ridicule !

Nos populations sont en crise, crise morale, crise identitaire, crise psychologique, crise financière, crise politique et crise armée. Ceci est en réalité le reflet de la civilisation occidentale, en crise, corrompue et défaillante. Souhaiter s’accrocher à cette médiocre civilisation et son système éducatif, c’est en réalité accepter son statut de personne médiocre !

Il est alors primordial d’avoir en tête la restauration de la civilisation kemite ou un système éducatif pertinent pour les africains eux-mêmes. Ceci serait  le départ de l’affranchissement de l’africain.

ENSEMBLE POUR UNE AFRIQUE FORTE !

 

Fait à Londres le 17 Juin 2014.

 

Nick De Bessou

Juriste & Anthropologue Politique.

Président du FDRC

Président du FDRC

[Forum pour la Démocratie et la Résolution des Crises]

Suivez-nous sur www.fdrc-democratie.info

Suivez-nous sur www.nickdebessou-info.com

Suivez-nous sur Twitter: @nickdeBessou1

Suivez-nous sur le Blog: nickdebessou.over-blog.com

Suivez-nous sur Facebook: Nick De Bessou et Nick De Bessou Officiel

 

 

Nick De Bessou (Juriste et Anthropologue politique, co-fondateur de la Zougloutique), President du FDRC.

Nick De Bessou (Juriste et Anthropologue politique, co-fondateur de la Zougloutique), President du FDRC.

Commenter cet article

hanuman chalisa mp3 audio download 06/01/2016 14:15

ty